Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Courlis à long bec au Canada - Mise à jour

PROTECTION ACTUELLE OU AUTRES DÉSIGNATIONS

Le Courlis à long bec est protégé contre la chasse et le prélèvement au Canada aux termes de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs. Au Canada, il figure actuellement sur la liste des « espèces préoccupantes » (espèce particulièrement sensible aux activités humaines ou aux événements naturels). Au Manitoba, le courlis figure sur une liste d’espèces « disparues » (extirpated); si un ou plusieurs couples s’y établissaient, le statut de l’espèce à l’échelle provinciale serait celui d’espèce en voie de disparition (E. Wiltse, comm. pers., 2002). En Saskatchewan, on a recommandé de désigner le Courlis à long bec comme une espèce « vulnérable » (préoccupante en raison d’une population faible ou en déclin par cause des activités humaines ou d’événements naturels), désignation qui lui sera probablement attribuée en 2002 (P. James, comm. pers., 2001; E. Wiltse, comm. pers., 2001). Le Saskatchewan Conservation Data Centre lui attribue la cote S4 (c.‑à‑d. espèce commune, > 100 occurrences; en général répandue et abondante, mais pouvant être rare dans certaines parties de son aire de répartition; apparemment non en péril (apparently secure), mais pouvant devenir préoccupante à long terme). En Alberta, le courlis est désigné comme « peut‑être en péril » (May be at Risk) (Alberta Environment, 2001) et figure sur la « liste de surveillance » de l’Alberta Natural Heritage Information Centre avec la désignation S3 (c.‑à‑d. de 21 à 100 occurrences; espèce pouvant être rare et locale dans toute son aire de répartition ou dans une partie restreinte de cette aire, mais abondante à certains endroits). En Colombie‑Britannique, le courlis figure sur la liste bleue de la province, ce qui signifie qu’il est désigné vulnérable (Cannings, 1999).