Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Courlis à long bec au Canada - Mise à jour

RÉSUMÉ TECHNIQUE

Numenius americanus
Courlis à long becLong-billed Curlew
Saskatchewan, Alberta, Colombie‑Britannique


Information sur la répartition
·         Zone d’occurrence (km2)Environ 530 000 km2
·         Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).Stable en général, légère expansion dans le Centre de la Colombie‑Britannique
·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?Non
·         Zone d’occupation (km2)Environ 20 000 km2
·         Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).A probablement été stable dernièrement, mais un déclin est prévu.
·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?Non
·         Nombre d’emplacements existantss. o.
·         Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).s. o.
·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?s. o.
·         Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance, ou inconnue).

Prairies indigènes : en déclin (rythme inconnu, mais probablement important dans l’avenir; p. ex., 24 p. 100 sont menacées en Saskatchewan)

Terres agricoles adéquates : actuellement stable, mais déclin prévu.

Information sur la population
·         Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).De 6 à 8 ans
·         Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).23 500 individus; c’est peut‑être une estimation prudente.
·         Tendance de la population quant au nombre d’individus matures (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).Inconnue, mais probablement en déclin étant donné les pertes d‘habitat
·         S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/ prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).Inconnu, mais probablement entre 5 p. 100 et 20 p. 100 au cours des 25 prochaines années
·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?Non
·         La population totale est‑elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.‑à‑d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Colombie‑Britannique – on ne sait pas si la fragmentation de l’aire de répartition reflète celle de la population

Alberta – non

Saskatchewan – non

·         Énumérer chaque population et donner le nombre d’individus matures dans chacune.s. o.
·         Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).s. o.
·         Y a‑t‑il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?s. o.
Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)
  • Perte d’habitat due à l’agriculture, à l’industrie et à l’empiètement urbain et forestier
  • Activités agricoles (p. ex. effet indirect des pesticides sur les populations de proies, effets directs du piétinement par le bétail, du labourage et de la machinerie agricole sur les nids)
  • Activités industrielles (p. ex. accroissement de la mortalité due à la présence de routes et de véhicules liée au développement de l’industrie pétrolière et gazière)
  • Augmentation des populations de prédateurs (effet et étendue inconnus)


Effet d’une immigration de source externeModéré
·         L’espèce existe‑t‑elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?Oui
·         Statut ou situation des populations de l’extérieur?Déclin modéré supposé à l’échelle du continent
·         Une immigration a‑t‑elle été constatée ou est‑elle possible?Possible
·         Des individus immigrants seraient‑ils adaptés pour survivre à l’endroit en question?Oui
·         Y a‑t‑il suffisamment d’habitat disponible pour les individus immigrants à l’endroit en question?Oui, mais la quantité diminue
Analyse quantitativeNon disponible