Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le perce-tige d’Aweme au Canada

Rapport de situation du COSEPAC
sur la
Perce-tige d'Aweme
Papaipema aweme
au Canada
2006

Information sur l'espèce

Nom et classification

Nom commun :

Perce-tige d’Aweme, Jean-François Landry, 2004 Papaipema aweme

Nom commun anglais :

Aweme Borer

Ordre :

Lépidoptères (papillons diurnes et nocturnes)

Superfamille :

Noctuoidea (Noctuoïdes)

Famille :

Noctuidae (Noctuidés : vers-gris ou légionnaires)

Sous-famille :

Hadeninea (Hadéninés)

Tribu :

Apameini (perce-tiges)

Genre :

Papaipema

Espèce :

aweme (Lyman, 1908)

Il n’y a aucune sous-espèce nommée (Quinter, dans Hodges et al., 1983).

 

Synonyme :

Nommé à l’origine Gortyna aweme Lyman

No de catalogue Moths of North America (MONA) :

9504

Citation bibliographique :

Lyman, H.H. 1908. « Recent work among borers », Can. Ent., 40(8): 249-255.

Spécimen type :

Holotype femelle, Aweme (Manitoba, Canada). Déposé au Musée d’Entomologie Lyman, Université McGill, Campus MacDonald, Montréal.


Le genre Papaipema Smith est l’un des genres les plus abondants de noctuelles endémiques à l’Amérique du Nord, comprenant au moins 46 espèces décrites et 5 espèces connues, mais non décrites (Goldstein et Quinter, 2003). Un total de 26 espèces décrites se trouvent au Canada (SCIB, 2003). Bien qu’ils soient répandus dans la plupart des régions tempérées de l’Amérique du Nord, le genre atteint sa plus grande diversité dans l’est de l’Amérique du Nord (Goldstein et Quinter, 2003).

Le Papaipema aweme ne semble pas avoir de proche parent (il ne fait pas partie d’un complexe d’espèces ni d’un groupe d’espèces jumelles). Selon les données, il s’agit fort probablement une espèce distincte (J. D. Lafontaine, comm. pers.).


Description morphologique

Le perce-tige d’Aweme est un papillon nocturne robuste de taille moyenne (envergure de 33 mm à 37 mm) (figure 1). Dans sa description originale, Lyman (1908) a écrit que ses ailes antérieures étaient gris incarnat (gris-rose). La base des ailes antérieures est brun pâle, avec une teinte transverse légèrement plus foncée près de la base et une autre plus prononcée mais assez diffuse, décrivant un arc à travers la zone médiane. Les fines lignes post-médiane et subterminale sont plus foncées que la couleur principale; la ligne post-médiane descend en courbe vers la base de l’aile en se rapprochant de l’espace costal, et la ligne subterminale est incomplète. Les franges et le bout des ailes antérieures sont brun pâle. La taille et la forme de la tache orbiculaire et des taches claviformes sont semblables, ou la tache orbiculaire peut se limiter à un petit anneau foncé, et les taches claviformes peuvent être quasi-invisibles. Ces taches sont d’un brun plus foncé que la couleur principale et ressortent, comme le fait la tache réniforme plus grande en forme de sablier. Les ailes postérieures sont jaune-blanc, beaucoup plus pâles que les ailes antérieures et faisant contraste avec celles-ci; elles sont immaculées ou marquées d’une ligne médiane et d’une marque discale diffuses. Le corps et, en particulier, la tête et le thorax sont brun foncé (Lyman, 1908; Hampson, 1910). Le papillon adulte est une espèce d’assez petite taille, d’un brun très pâle et uni, comparativement aux autres espèces du genre (Schweitzer, 1999). D’après les photographies publiées, les adultes des deux sexes semblent identiques (Rockburne et Lafontaine, 1976; SCIB, 2003).


Figure 1 : Perce-tige d’Aweme mâle adulte

Figure 1 : Perce-tige d’Aweme mâle adulte

Des illustrations en couleur de l’adulte sont montrées dans Rockburne et Lafontaine 1976 (fig. 414) et sur le site Web d’Agriculture et Agroalimentaire Canada consacré aux papillons nocturnes du Canada (http://www.cbif.gc.ca/spp_pages/ noctuoidea/jpgs/image_f.php?image%5B%5D=109504.jpg%2CPapaipema+aweme).

Les premiers stades (œuf, chenille et chrysalide) sont inconnus. En général, les chenilles du Papaipema sont foncées avec des lignes blanches dorsales et sous-dorsales; elles deviennent généralement translucides, les marques s’estompant ou disparaissant avec le temps (Hessel, 1954).

Une clé d’identification des espèces du genre Papaipema, y compris le P. aweme, est présentée par Forbes (1954, p. 191). Toutefois, de nombreuses espèces de Papaipema sont difficiles à identifier, même avec une clé, et plusieurs espèces non décrites ne sont pas mentionnées dans la clé. L’identification de spécimens ou de présumés spécimens de perce-tige d’Awemedoit être confirmée par des spécialistes reconnus des papillons nocturnes et, en particulier, du genre Papaipema. L’identification, à partir d’une photo, d’un spécimen vivant d’espèces du genre Papaipema ne peut être sûre, et il est nécessaire d’examiner un spécimen de référence pour confirmer l’identification (Schweitzer, 1999).


Description génétique

On ne dispose pas de données génétiques sur l’espèce. Même si un certain flux génétique est possible entre les populations du long du littoral des Grands Lacs, l’existence d’un flux génétique entre les populations des Grands Lacs et celles distantes de 1 200 km dans le sud-ouest du Manitoba est improbable.


Unités désignables

Aucune.Il n’y a pas assez de données pour permettre une évaluation.