Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le carex tumulicole (Carex tumulicola) au Canada

Résumé technique

Carex tumulicola

Carex tumulicole – Foothill sedge

Répartition au Canada :

sud-ouest de la Colombie-Britannique

Données démographiques

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population) :

Plante vivace; nombre d’années inconnu

Tendance et dynamique de la population

Pourcentage observé de la réduction du nombre total d’individus matures au cours des dix prochaines années :

Inconnu

Pourcentage prévu de la réduction du nombre total d’individus matures au cours des dix prochaines années :

Inconnu

Pourcentage observé de la réduction du nombre total d’individus matures au cours d’une période de dix ans, couvrant une période antérieure et ultérieure :

Inconnu

Est-ce que les causes du déclin sont clairement réversibles?

Non

Est-ce que les causes du déclin sont clairement comprises?

Inconnu

Est-ce que les causes du déclin ont effectivement cessé?

Non

Tendance observée du nombre de populations :

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures?

Non

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations?

Non

Nombre d’individus matures dans chaque population

  • Population nº 1 : de 40 à 70 touffes
  • Population nº 2 : environ 10 touffes
  • Population nº 3 : 1 touffe
  • Population nº 4 : de 50 à 100 touffes
  • Population nº 5 : de 100 à 500 touffes
  • Population nº 6 : de 50 à 200 touffes
  • Population nº 7 : 1 touffe
  • Population nº 8 : 3 touffes
  • Population nº 9 : de 280 à 460 touffes
  • Population nº 10 : de 50 à 100 touffes
  • Total : de 585 à 1 445

Information sur la répartition

Superficie estimée de la zone d’occurrence (km²) (L’estimation est fondée sur le relevé et les données récentes du Conservation Data Centre de la Colombie-Britannique et représente de façon brute la superficie du triangle formé par Nanaimo, Oak Bay et Metchosin.) :

~ 1 700 km²

Tendance observée dans la zone d’occurrence. Les activités de recherche se sont accrues depuis la première découverte, permettant ainsi de déterminer une zone d’occurrence beaucoup plus vaste, mais les tendances sont inconnues.

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence?

Non

Superficie estimée de la zone d’occupation (km²). La superficie actuelle occupée (100 ha) est estimée en fonction de l’inventaire réalisé par les rédacteurs concernant l’étendue de l’habitat occupé par les 10 populations.

10, d’après une grille de 1 km sur 1 km; 32, d’après une grille de 2 km sur 2 km

Tendance observée dans la zone d’occupation. À la suite des activités de recherche, l’existence de plus de sites est maintenant connue, mais ces sites représentent les sites historiquement connus. La tendance réelle dans la zone d’occupation est inconnue :

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation?

Non

La population totale est-elle très fragmentée?

Oui

Nombre d’emplacements actuels :

10

Tendance du nombre d’emplacements. Le nombre d’emplacements connus s’est accru en raison des activités de recherche, mais la tendance est inconnue.

Inconnue

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements?

Non

Tendance observée de la qualité de l’habitat :

En déclin

Analyse quantitative

[0,00 % de probabilité de disparition pour des années]

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Menaces réelles, mais dont l’incidence est incertaine

  1. Empiètement des espèces envahissantes – pour les 10 populations
  2. Suppression des incendies – pour les populations nos 1, 2, 4, 5, 6 et 9
  3. Conversion de l’habitat (exploitation agricole, urbanisation, construction résidentielle) – pour la population nº 7
  4. Circulation des véhicules tout-terrain – pour les populations nos 1 et 7
  5. Altérations hydrologiques – pour les populations nos 1, 3 et 7
  6. Piétinement et fauchage – pour les populations nos 1, 2 et 3
  7. Perte de l’habitat dû à l’affaissement des berges – pour la sous-population nº 1 (en raison de l’action des vagues)

Immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs?

États-Unis : apparemment en sécurité dans les États de Washington, de l’Orégon et de la Californie; la présence de l’espèce a été signalée en Idaho (S1), mais ce signalement est probablement erroné.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Inconnue

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probable

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Peu probable

Statut existant

COSEPAC : En voie de disparition, 2008

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1ab(iii)+2ab(iii)

Justification de la désignation : Cette espèce vivace est présente dans 10 sites localisés et très fragmentés du sud-ouest de la Colombie-Britannique. On la retrouve dans des prés et des fourrés arbustifs des écosystèmes du chêne de Garry, un habitat gravement en péril au Canada. La population canadienne totale compte probablement moins de 1 000 individus matures. L’espèce est en péril en raison de facteurs tels que la compétition des plantes exotiques envahissantes et la dégradation de l’habitat qu’elles entraînent, la modification des régimes de feux, l’urbanisation, les dommages attribuables au piétinement et le fauchage.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Déclin du nombre total d’individus matures) : Sans objet. Aucun déclin n’a été enregistré.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », B1ab(iii)+2ab(iii), en ce qui concerne la zone d’occurrence et la zone d’occupation, les 10 populations étant très fragmentées, et une diminution de la qualité de l’habitat ayant été inférée en raison d’un certain nombre de menaces.
  • Critère C (Petite population et déclin du nombre d’individus matures) : Correspond au critère de la catégorie « menacée », C2a(i), car la population totale compte moins de 10 000 touffes (plants) et on estime qu’aucune population n’a un effectif supérieur à 1 000 individus matures.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Correspond au critère de la catégorie « menacée », D1+2, le critère D1 signifiant que la taille réelle de la population compte probablement moins de 1 000 individus matures, et le critère D2 signifiant que la zone d’occupation est évaluée d’après une grille de 1 km sur 1 km.
  • Critère E (Analyse quantitative) : Aucune analyse disponible