Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Pic à tête rouge (Melanerpes Erythrocephalus) au Canada - Mise à jour

Information sur l'espèce

Nom et classification

Le nom commun du Melanerpes erythrocephalus (Linnaeus, 1758) est « Pic à tête rouge » et le nom anglais est « Red-headed Woodpecker ». Voici la taxinomie de l’espèce :

Classe :

Oiseaux

Ordre :

Piciformes

Famille :

Picidés

Genre :

Melanerpes

Espèce :

erythrocephalus

Selon Short (1982), aucune sous-espèce du Pic à tête rouge n’est reconnue, bien qu’il y ait une variation clinale dans la taille (Smith et al., 2000).

Description morphologique

Le Pic à tête rouge est l’espèce la plus monomorphe de toutes les espèces de pics en Amérique du Nord, car le mâle et la femelle ont un plumage identique (Kilham, 1978; idem, 1983). La tête, le cou, la gorge et le haut de la poitrine d’un mâle et d’une femelle de taille moyenne (mesurant entre 19,4 cm et 23,5 cm et pesant de 56 g à 91 g) sont rouges, ce qui contraste avec les parties inférieures blanches et les parties supérieures noires de leur corps. De grandes taches blanches, formées par les plumes secondaires et les rémiges tertiaires intérieures, sont visibles sur les ailes. La queue est en général noire, à l’exception des rectrices les plus externes qui sont blanches. Les tectrices sus-caudales et le croupion sont également blancs. Le bec est gris pâle et devient plus foncé sur le bout. L’iris est brun rougeâtre chez l’adulte. Les pattes et les doigts sont gris olive (Smith et al., 2000).

Durant le premier automne et le premier hiver, les immatures peuvent être distingués des adultes par la couleur de leur tête, de leur cou et du haut de leur poitrine qui varie de brun grisâtre à rouge cramoisi (teintée de brun ou non). Les rémiges secondaires sont blanches et se distinguent de celles des adultes par une bande subterminale noire (qui est continue dans le plumage juvénile, mais variable après la mue annuelle). Les parties inférieures des immatures sont en général blanchâtres avec un nombre variable de rayures noirâtres, en particulier sur les flancs. Le dos et la queue sont généralement noir brunâtre et l’iris est brun grisâtre (Smith et al., 2000).

Description génétique

Jusqu’à maintenant, aucune étude moléculaire n’a été publiée sur le M. erythrocephalus. Une seule étude non publiée a été effectuée pour établir la relation entre le Pic à tête rouge et les autres espèces de Picidés (A. Fry, comm. pers. in Smith et al., 2000). L’étude des séquences d’ADN mitochondrial du Pic à tête rouge semble indiquer que cette espèce est étroitement liée à plusieurs autres membres du genre Melanerpes présents dans les Caraïbes, en particulier à Porto Rico (M. portoricensis) et en Guadeloupe (M. herminieri). Cette étude montre également que la relation entre le Pic à tête rouge et le Pic glandivore (M. formicivorus) n’est pas aussi étroite que l’avaient suggéré Mayr et Short (1970) et Short (1982).