Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le requin bleu - population Altantique et Pacifique au Canada – Mise à jour

logo du COSEPAC

COSEPAC
Sommaire de l’évaluation

Sommaire de l’évaluation – Avril 2006 (Population de l'Atlantique)

Nom commun :
Requin bleu

Nom scientifique :
Prionace glauca

Statut :
Espèce préoccupante

Justification de la désignation :
Cette espèce de requin est relativement productive (âge maximal de 16 à 20 ans; mature à l’âge de 4 à 6 ans; durée de génération de 8 ans; de 25 à 50 petits tous les deux ans). En tant qu’élasmobranche, les populations sont vulnérables à un taux de mortalité accru découlant de toutes sources, incluant des activités humaines. L’espèce est considérée comme ayant une seule population fortement migratrice dans l’Atlantique Nord, population dont une partie est présente dans les eaux canadiennes de façon saisonnière. L’indice d’abondance, considéré comme le meilleur moyen de représenter la population entière, a diminué de 60 % entre 1986 et 2000, mais un autre indice n’indique aucune tendance à long terme pour l’ensemble de la population entre 1971 et 2003. Les indices d’abondance dans les eaux canadiennes et près de celles-ci affichent des tendances de déclin variant entre 0 et 60 % à partir des années 1980 jusqu’au début des années 2000. Une diminution de la longueur moyenne des poissons capturés pendant la pêche à la palangre a été observée dans les eaux canadiennes entre 1986 et 2003. La principale menace provient des prises accessoires pendant la pêche pélagique à la palangre. Bien que cette menace soit comprise et évitable, elle n’est pas réduite de façon efficace par la gestion. L’évaluation de l’impact des prises accessoires sur la population bénéficierait d’une meilleure information sur la proportion d’individus rejetés qui survivent. Il semble que les récents retraits par pêche dans l’Atlantique Nord totalisent plusieurs dizaines de milliers de tonnes annuellement. Les retraits canadiens estimés, représentant une petite portion du nombre total, diminuent depuis le début des années 1990 et étaient récemment évalués à environ 600 t/année en moyenne.

Répartition :
Océan Atlantique

Historique du statut :
Espèce désignée « préoccupante » en avril 2006. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.

 

Sommaire de l’évaluation – Avril 2006 (Population du Pacifique)

Nom commun :
Requin bleu

Nom scientifique :
Prionace glauca

Statut :
Données insuffisantes

Justification de la désignation :
L’espèce se trouve apparemment de façon régulière dans les eaux canadiennes du Pacifique et fait probablement partie d’une population plus vaste du nord du Pacifique. L’information et les données sur les prises du relevé de la pêche à la palangre de la Commission internationale du flétan du Pacifique (de 1998 à 2004) donnent à penser que l’espèce est répandue sur la plateforme continentale, avec une concentration au rebord de la plateforme. L’espèce a également été prise, parfois en grands nombres, dans les eaux océaniques. Il n’existe pas de données permettant d’évaluer la situation au Canada, en raison du petit nombre d’enregistrements dans des relevés existants. Les indices à l’échelle du Pacifique sont peu fiables en raison des questions historiques d’identification erronée; cependant, selon une évaluation récente du National Marine Fisheries Service (NMFS) des États-Unis, la mortalité de cette espèce attribuable à la pêche dans le nord du Pacifique est bien inférieure au niveau de rendement équilibré maximal. Les retraits par pêche (prises accessoires) dans les eaux canadiennes du Pacifique sont faibles, soit de 20 à 40 tonnes par année.

Répartition :
Océan Pacifique

Historique du statut :
Espèce étudiée en avril 2006 et classée dans la catégorie « données insuffisantes ». Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.