Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le requin bleu - population Altantique et Pacifique au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Prionace glauca (population de l’Atlantique)

Requin bleu
Blue shark

Répartition au Canada : océan Atlantique


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Somme de l'ensemble de l'aire de répartition annuelle déterminée à partir des prises.

1 200 000 km2


Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable


Superficie de la zone d’occupation (km2)
Représente l'aire où les observations (prises) sont fréquentes et régulières.

800 000 km2


Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable


Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés

Répandus, non localisés


Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

s.o.


Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

s.o.


Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)

L'habitat ne semble pas avoir subi des modifications.



Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.)

8 ans


Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)

Inconnu


Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue

Probablement en déclin


S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte)

CPUE de la pêche à la palangre dans l'Atlantique Nord-Ouest (Baum)(de 1986 à 2000) : déclin de 60 %

CPUE de la pêche à la palangre de la CICTA (CICTA) (de 1971 à 2000) : aucune tendance générale

CPUE de la pêche à la palangre sur le plateau néo-écossais (Baum) (de 1986 à 2000) : déclin de 64 %

Pêche à la palangre sur les Grand Bancs (Baum) (de 1986 à 2000) : aucune tendance générale

CPUE de la flottille de pêche au priacanthe sablé et à l'espadon du Canada (Campana) (de 1995 à 2003) : déclin de 50 %

CPUE de la flottille de pêche à la palangre au thon rouge du Canada (Campana) (de 1995 à 2003) : aucune tendance générale


Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Non


 La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

Non


Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

Une seule population prise en considération dans l'ensemble du bassin océanique


Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

s.o.


Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune

non disponible



Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

La pêche est la principale menace, surtout la mortalité causée par les activités de pêche pélagique à la palangre au cours desquelles les requins bleus sont régulièrement pris de façon accessoire. La pêche dans les eaux canadiennes de l'Atlantique représente un petit nombre du total des prises dans l'Atlantique Nord.


Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Les requins bleus migrent beaucoup, et la situation au Canada représente la population dans son ensemble.


Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Oui (en saison)


Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Oui (en saison)


Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui


La possibilité d’une immigration de populations externes existe-elle?

Oui



Analyse quantitative

Non entreprise


Statut existant

COSEPAC : Préoccupante (2006)
UICN : faible risque /quasi menacé


Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : Correspond au critère de la catégorie « en voie de disparition », A2b, mais l'espèce est désignée « menacée », A2b, car elle ne correspond pas à la définition du statut « en voie de disparition » et les indices sont contradictoires.

Justification de la désignation : Cette espèce de requin est relativement productive (âge maximal de 16 à 20 ans; mature à l’âge de 4 à 6 ans; durée de génération de 8 ans; de 25 à 50 petits tous les deux ans). En tant qu’élasmobranche, les populations sont vulnérables à un taux de mortalité accru découlant de toutes sources, incluant des activités humaines. L’espèce est considérée comme ayant une seule population fortement migratrice dans l’Atlantique Nord, population dont une partie est présente dans les eaux canadiennes de façon saisonnière. L’indice d’abondance, considéré comme le meilleur moyen de représenter la population entière, a diminué de 60 % entre 1986 et 2000, mais un autre indice n’indique aucune tendance à long terme pour l’ensemble de la population entre 1971 et 2003. Les indices d’abondance dans les eaux canadiennes et près de celles-ci affichent des tendances de déclin variant entre 0 et 60 % à partir des années 1980 jusqu’au début des années 2000. Une diminution de la longueur moyenne des poissons capturés pendant la pêche à la palangre a été observée dans les eaux canadiennes entre 1986 et 2003. La principale menace provient des prises accessoires pendant la pêche pélagique à la palangre. Bien que cette menace soit comprise et évitable, elle n’est pas réduite de façon efficace par la gestion. L’évaluation de l’impact des prises accessoires sur la population bénéficierait d’une meilleure information sur la proportion d’individus rejetés qui survivent. Il semble que les récents retraits par pêche dans l’Atlantique Nord totalisent plusieurs dizaines de milliers de tonnes annuellement. Les retraits canadiens estimés, représentant une petite portion du nombre total, diminuent depuis le début des années 1990 et étaient récemment évalués à environ 600 t/année en moyenne.


Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) :
s.o.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) :
s.o.

Critère C (Petite population globale et déclin) :
s.o.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) :
s.o.

Critère E (Analyse quantitative) :
s.o.

 

Prionace glauca (population du Pacifiique)

Requin bleu
Blue shark

Répartition au Canada : océan Pacifique


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2) au Canada
Somme de l'ensemble de l'aire de répartition annuelle déterminée à partir des prises.

117 000 km2


Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable


Superficie de la zone d’occupation (km2)

Inconnue


Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)

Inconnue


Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable


Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés

Répandus, non localisés


Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

s.o.


Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?

s.o.


Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue)

L'habitat ne semble pas avoir subi des modifications.



Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.)

8 ans


Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles)

Inconnu


Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue

Inconnue


S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte)

Inconnu


Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Peu probable


 La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?

Non


Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue)

Une seule population prise en considération dans l'ensemble du bassin océanique


Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?

Non


Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune

s.o.



Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

La pêche est la principale menace; les requins bleus sont régulièrement pris de façon accessoire. La pêche dans les eaux canadiennes du Pacifique représente un très petit nombre du total des prises annuelles dans le Pacifique Nord (de 20 à 40 tonnes du total estimé, soit 39 000 tonnes par année).


Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

Le requin bleu est considéré comme une espèce très migratrice. La situation au Canada représente la population dans son ensemble. La situation générale dans le Pacifique est inconnue.


Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Oui (en saison)


Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Oui (en saison)


Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui


La possibilité d’une immigration de populations externes existe-elle?

Oui



Analyse quantitative

Non entreprise


Statut existant

COSEPAC : Données insuffisantes (2006)
UICN : faible risque /quasi menacé


Statut et justification de la désignation

Statut : Données insuffisantes

Code alphanumérique : s.o.

Justification de la désignation : L’espèce se trouve apparemment de façon régulière dans les eaux canadiennes du Pacifique et fait probablement partie d’une population plus vaste du nord du Pacifique. L’information et les données sur les prises du relevé de la pêche à la palangre de la Commission internationale du flétan du Pacifique (de 1998 à 2004) donnent à penser que l’espèce est répandue sur la plateforme continentale, avec une concentration au rebord de la plateforme. L’espèce a également été prise, parfois en grands nombres, dans les eaux océaniques. Il n’existe pas de données permettant d’évaluer la situation au Canada, en raison du petit nombre d’enregistrements dans des relevés existants. Les indices à l’échelle du Pacifique sont peu fiables en raison des questions historiques d’identification erronée; cependant, selon une évaluation récente du National Marine Fisheries Service (NMFS) des États-Unis, la mortalité de cette espèce attribuable à la pêche dans le nord du Pacifique est bien inférieure au niveau de rendement équilibré maximal. Les retraits par pêche (prises accessoires) dans les eaux canadiennes du Pacifique sont faibles, soit de 20 à 40 tonnes par année.


Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) :
s.o.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) :
s.o.

Critère C (Petite population globale et déclin) :
s.o.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) :
s.o.

Critère E (Analyse quantitative) :
s.o.