Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le silène de Spalding (Silene spaldingii) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Le Silene spaldingii n’est couvert ni par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) ni par le Red Data Book de l’Union mondiale pour la nature (UICN). Aux États-Unis, il est désigné comme espèce menacée (threatened) en vertu de l’Endangered Species Act, ce qui lui confère une protection sur les terres fédérales.

À l’échelle mondiale, NatureServe (2003) a coté l’espèce G2, ce qui signifie qu’elle est « en péril en raison de sa rareté (généralement de 6 à 20 occurrences restantes ou très peu d’individus restants) ou parce que certains facteurs menacent d’entraîner sa disparition ou son extinction ». Aux États-Unis, le S. spaldingii est coté S1 en Idaho, au Montana et en Oregon. Cette cote signifie que l’espèce est « très gravement menacée à cause de son extrême rareté (cinq occurrences restantes ou moins, ou très peu d’individus restants) ou parce que certains facteurs menacent d’entraîner sa disparition ou son extinction » (NatureServe, 2003). Dans l’État de Washington, l’espèce est classée S2.

En Colombie-Britannique, l’espèce est classée S1 et a été inscrite à la liste rouge du Ministry of Sustainable Resource Management (Douglas et al., 2002). Cette liste indique que l’espèce a disparu ou est en voie de disparition ou menacée dans la province. Comme, au Canada, le S. spaldingii est confiné à la Colombie-Britannique, il y est classé N1.

La population de S. spaldingii de Colombie-Britannique se trouve dans un ranch privé, en bordure de la réserve indienne de Tobacco Plains. Son inclusion dans la liste rouge de la Colombie-Britannique ne confère aucune protection légale à la plante ou à son habitat essentiel dans la province.