Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le grand corégone au Canada - Mise à jour

Importance de l'espèce

Comme le mentionnaient Evans et al. (1985), la population de grands corégones du lac Simcoe était considérée comme génétiquement discrète (Ihssen et al., 1981), ayant été séparée depuis environ 7 000 à 10 000 ans des populations de la région des Grands Lacs par des obstacles géographiques et anthropiques. Puisqu'il est peu probable de trouver ailleurs au Canada un environnement similaire à celui du lac Simcoe et que le grand corégone du lac Simcoe s'est génétiquement éloigné des populations voisines en raison de son habitat, Evans et al. (1985) suggèrent de lui accorder une protection spéciale.

Le déclin du grand corégone dans le lac Simcoe, de même que celui d'autres poissons d'eau froide, témoigne d'une détérioration des habitats. En tant qu'indicateurs de la qualité des habitats, ces espèces jouent un rôle important et doivent être protégées. Le rétablissement des grands corégones pourrait entraîner du même coup le rétablissement d'autres poissons d'eau froide dans le lac Simcoe.

Le grand corégone du lac Simcoe demeure l'espèce la plus prisée par la pêche sportive. Pendant la pêche hivernale de 2001 sur le lac Simcoe, 63 p. 100 de l’effort de pêche estimé ciblait, du moins en partie (de nombreux pêcheurs visent plus d'une espèce), les grands corégones. Le lac Simcoe offre plus d'un million d'heures-pêcheurs chaque année. La pêche attire les touristes dans la région et assure un apport de fonds à l'économie locale.