Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Tonelle délicate (Tonella tenella) au Canada - Mise à jour

Facteurs limitatifs et menaces

La menace la plus immédiate pour la population de tonelle délicate de Colombie-Britannique est la destruction de son habitat au profit de la construction résidentielle dans le secteur privé riverain. Les anciens propriétaires du terrain où se trouve le site de l’espèce projetaient d’y construire une maison; cependant, ce projet ne s’est jamais concrétisé. Depuis quelques années, on assiste à une augmentation marquée de la construction résidentielle à l’île Saltspring, et les terrains situés en bord de mer sont les plus convoités. La population humaine de l’île a augmenté de 78 p. 100 entre 1986 et 2001, et les projections indiquent qu’elle augmentera encore de 43 p. 100 d’ici 2026 (Linda Adams, Islands Trust, comm. pers., 2003).

La suppression des feux d’origine naturelle ou anthropique qui se pratique depuis un siècle risque d’avoir aussi une incidence sur la survie de la tonelle délicate. La végétation de la région où pousse l’espèce serait maintenue par le régime naturel de feux. L’absence des feux donne lieu à l’accumulation de quantités importantes de matières combustibles, et un incendie dans ces conditions s’avérerait dévastateur. La sécheresse qui a sévi en Colombie-Britannique dans les dernières années a provoqué de nombreux incendies. Le site de l’espèce, à l’île Saltspring, est susceptible d’être balayé par un incendie, qui pourrait le détruire complètement. En supposant que la plante survive à un incendie, la transformation de son habitat par les flammes pourrait lui être néfaste.

Tableau 1. Position et taille des sous-populations de Tonella tenella à l’île Saltspring, en Colombie-Britannique
PositionDernière observationHerborisateurNombre d’individus/
superficie ()
Sous-population 1- Haut du versant, sud
1976
Douglas
inconnus
Sous-population 2- Haut du versant, nord
2002
Lomer
56+/40
Sous-population 3- Milieu du versant
2002
Lomer
100-150/15
Sous-population 4- Bas du versant
2002
Douglas
50-80/6
Sous-population 5- env. 10 m en montant de la plage
2002
Lomer
30/1

La présence d’espèces introduites constitue également une menace pour la tonelle délicate. Dans la région où se trouve le site de tonelle délicate, la communauté végétale naturelle a été modifiée par l’introduction d’espèces européennes. Bien que la région abrite un grand nombre d’herbacées à grandes feuilles indigènes, la végétation est à maints endroits fortement dominée par des espèces introduites, en particulier des graminées, au nombre desquelles se trouvent plusieurs Bromus.