Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le gomphe des rapides au Canada

Résumé technique

Gomphus quadricolor

Gomphe des rapides – Rapids Clubtail

Répartition au Canada :

Ontario

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²)

Bande étroite, longue de 314 km (entre Pakenham et Kleinburg) et large de 8,25 km (entre Pakenham et Blakeney) à 3 km (distance sur la rivière Humber), soit environ 1 570 km². Voir la section Aire de répartition canadienne. 1 570 km²

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue):

En déclin (disparue de deux emplacements historiques, selon des relevés établis pendant la dernière décennie)

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence?

Non

Superficie de la zone d’occupation (km)

La zone d’occupation maximum comprend une zone de 800 m de chaque côté des cours d’eau occupés par l’espèce (800 m est une estimation de la distance de dispersion maximale connue du Gomphus quadricolor vers l’intérieur). Voir la section Aire de répartition canadienne. 26 km² (maximum) ou, selon une grille à mailles de 1 km, 4 km² actuellement et 6 km² historiquement

Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue) :

En déclin (disparue de deux emplacements historiques, selon des relevés établis pendant la dernière décennie)

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation?

Non

Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés :

Deux

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue):

Déclin de 50 %

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements?

Non

Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue):

Qualité de l’habitat apparemment en déclin (Voir la section Tendances en matière d’habitat)

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population):

Inconnue; probablement deux ans ou plus

Nombre d’individus matures:

Minimum de 106, selon l’estimation de 2005; maximum inconnu.

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue:

En déclin (disparue de deux emplacements historiques)

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

Inconnu

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures?

Inconnu

La population totale est-elle très fragmentée?

Oui

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue):

En déclin

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations?

Non

Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune :

  • Rivière Mississippi – 50
  • Rivière Humber – 56

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  1. Pollution de l’eau
  2. Régulation du niveau des eaux
  3. Espèces aquatiques envahissantes
  4. Perte de couvert forestier dans le bassin hydrographique
  5. Collisions avec des véhicules

Immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?

États-Unis : Stable au niveau national, mais en déclin dans certains États, surtout dans le sud et l’est du pays.

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Possible, mais improbable

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Peut-être

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Peut-être

La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?

Analyse quantitative

s.o.

Statut existant

  • COSEPAC : En voie de disparition (avril 2008).
  • Mondial : G3G4
  • Canada : N1
  • États-Unis : N3N4
  • S1 : ON, CT, GA, IA, ME, MD, MA, VI
  • S2 : IN, NJ
  • S1S2 : NC, NY, PA
  • S2S3 : KY, WV, MI
  • S3S4 : AL, TN
  • S4 : WI
  • Pas de classement (SNR) : AR, IL, MN, MO, NH, OH, VT

Statut et justification de la désignation

Statut : En voie de disparition

Code alphanumérique : B1ab (iii) + 2ab (iii)

Justification de la désignation : Cette espèce de libellule remarquable a une répartition fragmentée, et sa zone d’occurrence et sa zone d’occupation sont très petites. Elle n’est retrouvée que dans de petites parties de deux rivières du sud de l’Ontario. L’espèce serait disparue de deux sites historiques, et il y a des indications d’un déclin continu de l’habitat.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Les données sur la population sont inadéquates.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Correspond aux critères de la catégorie « en voie de disparition », B1ab (iii) + 2ab (iii), car la zone d’occurrence connue (1 570 km²) est inférieure à 5 000 km² et la zone d’occupation (26 km²) est inférieure à 500 km². De plus, l’habitat, la zone d’occurrence, la zone d’occupation ainsi que le nombre d’emplacements sont en déclin depuis plusieurs décennies.

Critère C (Petite population globale et déclin) : Les données sur la population sont inadéquates.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Les données sur la population sont inadéquates, mais correspondent presque aux critères de la catégorie D2, car on estime que la population est sans doute petite, et le nombre minimum estimatif d’individus est de 106.

Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet.