Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Mise à jour - Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Chénopode glabre (Chenopodium subglabrum) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Le Chenopodium subglabrum ne bénéficie d’aucune protection juridique particulière au Canada. Il existe dans les trois provinces où l’espèce est présente une loi visant les espèces en péril. Toutefois, en Alberta, la Wildlife Act actuelle ne protège pas les espèces végétales, mais un règlement visant à étendre l’application de la loi aux plantes en péril est en cours de préparation.

Au Canada, le Chenopodium subglabrum est classé comme espèce rare à l’échelle nationale (Argus et Pryer, 1990) et dans les trois provinces des Prairies (Packer et Bradley, 1984; Maher et al., 1979; White et Johnson, 1980).

L’organisme NatureServe a attribué au C. subglabrum la cote G3G4 à l’échelle mondiale, N2 au Canada, S1 en Alberta, S2 en Saskatchewan et S1 au Manitoba. Aux États-Unis, on a attribué à l’espèce la cote S1 au Montana, S1 au Dakota du Nord, S3 au Nebraska et S3 au Wyoming (NatureServe, 2005); dans les autres États où l’espèce est présente, elle n’a pas été classée (Colorado, Dakota du Sud, Idaho, Kansas, Nevada, Oregon, Utah et Washington) ou a été jugée inclassable en raison d’une insuffisance d’information (Michigan) (NatureServe, 2005). Ayensu et DeFilipps (1978) ne l’ont pas inscrite sur leurs listes d’espèces en voie de disparition ou menacées.