Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le grand héron de la sous-espèce fannini au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Ardea herodias fannini
Grand Héron de la sous-espèce fannini

Great Blue Heron fannini subspecies

Répartition au Canada : Colombie-Britannique


Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km2)
Analyse des Système d'information géographique (SIG) : le polygone minimum encercle toute l’aire de répartition canadienne
244 000 km2
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue)
Inconnue, peut-être en déclin en périphérie de l’aire de répartition
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?
Non
Superficie de la zone d’occupation (km2).
Analyse des SIG : voir la figure 2
188 000 km2
Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).
Inconnue, peut-être en déclin en périphérie de l’aire de répartition (à l’extérieur de la vallée du bas Fraser)
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?
Non
Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.
49 sites de nidification (2005)
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?
Peu probable
Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
En déclin


Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
Estimée à 5,6 ans
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).
Estimé entre 4 000 et 5 000
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue :
Variable. En déclin d’après les données du Recensement des oiseaux de Noël (RON) sur trois générations (voir ci-dessous); en croissance d’après les données des relevés des oiseaux aquatiques des côtes de la Colombie-Britannique des cinq dernières années.
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

D’après les données du Recensement des oiseaux de Noël (RON), avec une durée de génération de 5 ans (limite inférieure) ou 6 ans (limite supérieure)
De 19 à 26 % (RON), mais en croissance d’après les relevés des oiseaux aquatiques des côtes
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?
Peu probable
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de ≤ 1 individu/année)?
Dans les aires de reproduction, à la grandeur de l’aire de répartition : non; dans la vallée du bas Fraser : oui
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Inconnue
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?
Non
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune :
Inconnu


Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Les principales menaces sont la prédation par le Pygargue à tête blanche, les perturbations humaines et la destruction de l’habitat. Les impacts humains sont particulièrement graves dans la vallée du bas Fraser (le centre de l’aire de répartition de la sous-espèce).


Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur :
États-Unis (État de Washington)
En déclin
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?
Oui
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?
Oui
Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?
Inconnu, l’habitat est en déclin près de la frontière américaine (vallée du bas Fraser)
La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?
Inconnue, mais peut-être limitée en raison du déclin aux États-Unis


Analyse quantitative

Sans objet


Statut existant

Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) : Préoccupante (1997 et 2008)


Statut et justification de la désignation

Statut : Préoccupante
Code alphanumérique : Sans objet


Justification de la désignation : Au Canada, cette sous-espèce est répartie le long de la côte de la Colombie-Britannique et possède une population relativement petite qui se concentre dans quelques colonies de reproduction dans le sud de la Colombie-Britannique. Il y a des indications d’un déclin de la productivité et il n’est pas clair si la population est stable ou en déclin. La prédation par les aigles, la perte d’habitat et les perturbations par les humains constituent des menaces permanentes, particulièrement dans la partie sud de l’aire de répartition où les concentrations d’oiseaux sont plus élevées.


Applicabilité des critères

Critère A (Déclin du nombre total d’individus matures) : Sans objet. Ne correspond pas au critère.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Sans objet. Ne correspond pas au critère.

Critère C (Petite population et déclin du nombre d’individus matures) : Peut correspondre à la catégorie C1, « menacée », si les tendances du Recensement des oiseaux de Noël sont employées pour projeter les déclins à venir.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Sans objet. Ne correspond pas au critère.

Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet.