Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le phasque de Vlassov (Microbryum vlassovii) au Canada

Importance de l'espèce

Le Microbryum vlassovii est extrêmement rare en Amérique du Nord et semble rare à l’échelle mondiale. Les populations de Colombie-Britannique représentent deux des trois sites connus de l’espèce en Amérique du Nord. Si l’on tient compte du nombre de spécimens examinés, l’espèce est beaucoup plus rare que d’autres bryophytes poussant dans les terres arides de la région. Les berges lacustres postglaciaires constituent le seul habitat connu de plusieurs autres espèces canadiennes de mousses apparemment rares, dont le Pottia wilsonii, le Crossidium seriatum, le Desmatodon guepinii et le Grimmia plagiopodia (McIntosh, 1986). Toutes ces espèces, sauf la dernière, figurent sur la liste des mousses rares du Canada (Belland, 1998). Les populations principales de certaines mousses plus communes des terres arides se trouvent également sur des berges lacustres postglaciaires. Parmi ces espèces, mentionnons le Tortula brevipes, l’Aloina bifrons et l’Aloina brevirostris. De nombreuses espèces inusitées et probablement rares de lichens crustacés et de petits lichens foliacés se rencontrent aussi principalement sur les pentes de ces berges.