Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Lotier à feuilles pennées au Canada

logo du COSEPAC

COSEPAC
Résumé

Lotier à feuilles pennées
Lotus pinnatus

Information sur l’espèce

Le Lotus pinnatus (lotier à feuilles pennées) est une plante herbacée vivace basse et multicaule à feuilles composées-pennées. Les fleurs, semblables à des fleurs de pois et de couleur jaune et crème, sont réunies en ombelles à l’extrémité de longs pédoncules axillaires. Le L. pinnatus se distingue des autres espèces de Lotus par son cycle vivace, ses stipules papyracées, ses fleurs jaune et crème ainsi que ses pédoncules floraux dépourvus de bractée ou munis d’une seule bractée, qui est membraneuse.

Répartition

Le Lotus pinnatus est endémique de la côte ouest de l’Amérique du Nord, où il se rencontre dans le sud-est de l’île de Vancouver ainsi qu’à l’ouest des monts Cascades et le long de la gorge du Columbia, depuis le nord-ouest du Washington jusqu’au centre de la Californie. L’espèce est également présente plus à l’est, de façon sporadique, jusqu’en Idaho.

Habitat

Les populations de Lotus pinnatus de Colombie-Britannique poussent dans des prés humides dégagés, au bord de ruisseaux, dans des fossés humides ou dans des terrains suintants; dans ces milieux, les eaux souterraines affleurent, le sol est mince (< 15 cm) et recouvre un substratum de grès ou de conglomérat légèrement incliné, et la plante bénéficie d’une humidité abondante pendant toute la période de croissance et de floraison. Les plantes les plus souvent associées au L. pinnatus sont le Mimulus guttatus,le Triteleia hyacinthina, le Plectritis congestus, le Plagiobothrys scouleri, le Veronica beccabunga ssp. americana et le Montia parvifolia.

Biologie

Le Lotus pinnatus est une plante vivace qui produit plusieurs pousses chaque printemps. Les fleurs apparaissent en juin et s’ouvrent vers le début juillet, avant que le déficit hydrique estival ne réduise la productivité de la plante. Les capsules commencent à s’ouvrir vers la mi-juillet et libèrent des graines mûres jusqu’en août. La pollinisation croisée est normalement nécessaire à la production de graines viables, mais on n’a pas encore identifié les insectes pollinisateurs. Les graines ont un tégument dur qui dans certains cas peut retarder la germination pendant plusieurs mois ou plusieurs années.

Taille et tendances des populations

Au Canada, le Lotus pinnatus compte 7 populations connues. Les populations autrefois signalées dans deux autres localités n’ont pas été retrouvées et ont probablement disparu. Le nombre total d’individus poussant au Canada se situe entre 1 500 et 2 000.

Facteurs limitatifs et menaces

On craint pour la viabilité du Lotus pinnatus au Canada, à cause du petit nombre des populations canadiennes connues, de l’isolement de ces populations par rapport à celles du Washington, des exigences de l’espèce en matière d’habitat, de sa capacité limitée de dissémination et de l’absence de protection sur les terrains privés. Les principaux facteurs qui menacent les populations de Colombie-Britannique sont la modification du régime hydrologique et l’érosion, dues à l’utilisation intensive de véhicules tout-terrain à des fins récréatives dans l’habitat principal, ainsi que la présence d’espèces envahissantes.

Importance de l’espèce

Les populations de Lotus pinnatus de Colombie-Britannique sont situées à la limite nord de la répartition mondiale de l’espèce. Or, on sait que les populations périphériques isolées sont souvent génétiquement et morphologiquement distinctes des populations centrales de l’espèce. Il est donc peut-être essentiel que ces populations périphériques soient conservées pour que l’espèce puisse s’adapter aux changements écologiques et donc survivre à long terme.

Protection actuelle ou autres désignations

À l’échelle de la Colombie-Britannique, le Lotus pinnatus figure sur la Liste rouge, étant très fortement menacé en raison de son extrême rareté, selon la cote attribuée par le Centre de données sur la conservation de cette province. Quatre sites du Lotus pinnatus sont situés sur des terrains privés. Un site est protégé par le fait qu’il se trouve à l’intérieur de la réserve écologique no 142.