Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la camassie faux scille (Camassia scilloides) au Canada - Mise à jour

Évaluation et statut proposé

Protection actuelle ou autres désignations 

L’organisme The Nature Conservancy a attribué au Camassia scilloides la cote G4G5 à l’échelle mondiale, mais l’espèce n’est considérée « non en péril » (S5) ou « non menacée de façon évidente » (S4) ni en Ontario ni dans aucun des États américains. D’après les évaluations les plus récentes (2000; voir le site Web NatureServe), la camassie faux-scille figure sur la liste des espèces très fortement menacées (S1) en Caroline du Nord, en Pennsylvanie et au Wisconsin, sur la liste des espèces menacées (S2) en Géorgie, en Louisiane, au Michigan, au Mississippi, en Caroline du Sud, en Virginie et en Ontario et sur la liste des espèces vulnérables (S3) en Indiana et en Iowa.

Bien qu’elle figure sur la liste des espèces préoccupantes du COSEPAC, la camassie faux-scille ne bénéficie d’aucun statut officiel en Ontario. En mai 2001, une proportion importante des populations de l’espèce n’était pas menacée. Cependant, depuis que le cormoran niche dans les îles du lac Érié, la population de l’île East Sister a disparu et celle de l’île Middle, beaucoup plus importante, a connu un déclin important. La transformation de l’habitat au profit de la construction d’habitations a entraîné la disparition des populations du cap Mosquito (récemment) et des îles North Harbour et Bois Blanc (populations historiques).

Évaluation de la situation et recommandation de l’auteur

La comparaison des nombres de 2001 avec les estimations antérieures ne révèle aucun changement important de l’effectif canadien de l’espèce. Les relevés plus poussés effectués en 2001 ont mené à la découverte de populations non encore récensées, de sorte que la légère augmentation constatée n’est probablement pas considérable. Plusieurs sites sont complètement disparus (île East Sister, cap Mosquito) ou ont fortement baissé (île Middle) depuis le premier rapport de situation, rédigé en 1988. Parmi ceux qui subsistent, certains se trouvent dans des réserves naturelles fédérales, provinciales ou appartenant à des organismes non gouvernementaux, tandis que d’autres ne bénéficient d’aucune protection et subissent la pression de l’exploitation que connaît l’île Pelée, notamment pour des habitations saisonnières. Cette menace pourrait également peser sur l’île Middle Sister.

Statut proposé : espèce menacée. L’habitat de la camassie faux-scille a été transformé par les cormorans dans les îles East Sister et Middle et détruit pour faire place à des habitations dans les îles North Harbour et Bois Blanc, ainsi qu’au cap Mosquito (nord du cap Fish). Plusieurs localités abritant l’espèce ne bénéficient d’aucune protection juridique et sont susceptibles d’être déboisées : terres du cap Middle, terrains privés situés près de l’alvar du chemin Stone et de l’île Middle Sister. La population de l’île Hen se trouve sur un terrain appartenant à un club de pêche établi depuis longtemps, où la forêt est envahie par l’alliaire officinale et l’érable de Norvège. La présence de ces espèces a pour effet d’augmenter la concurrence pour les ressources et le niveau d’ombrage créé par le couvert forestier, et on peut craindre à plus ou moins brève échéance une forte incidence sur la camassie faux-scille et d’autres herbacées rares.