Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le sébastolobe à longues épines au Canada

Résumé technique

Sebastolobus altivelis

Sébastolobe à longues épines - Longspine thornyhead

Répartition au Canada : Océan Pacifique

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada
Zone de la superficie plane entre les courbes bathymétriques de 500 à 1 600 m:
17 775 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).Aucun changement
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)? Non
Superficie de la zone d’occupation (km²)
Grille de la densité des poissons (CPUE) selon les données de la pêche commerciale au chalut:
11 700 km²
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).Aucun changement
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)? Non
Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.Distribution continue
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue). Sans objet
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)? Sans objet
Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue). Aucun changement connu

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.). 30 ans
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles). Inconnu

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.

  1. COIV (8 ans) - 47 %
  2. Tidemarks (4 ans) - 31 %
  3. Rennell (4 ans) - 59 %
  4. Indice pour la côte tout entière combinée (8 ans) - 50 %
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte). Inconnu
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)? Peu probable
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)? Non
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin,
stable, en croissance, inconnue).
Aucun changement
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)? Non
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus
matures dans chacune :
Sans objet

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • Surpêche dans des milieux à faible productivité.
  • Environ 49 millions de poissons retirés pour l’ensemble de la côte, de 1996 à 2004.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur? Partie continentale des États-Unis : peu exploitée
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible? Possible
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada? Possiblement
Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants? Probablement
La possibilité d’une immigration de populations externes
existe-t-elle?
Possiblement

Analyse quantitative

Voir Haigh et al. (2005)

Statut existant

COSEPAC : Préoccupante (2007)

Statut et justification de la désignation

Statut : Préoccupante

Code alphanumérique : Sans objet

Justification de la désignation : Ce sébaste à croissance lente s’est adapté pour survivre en eaux profondes où la concentration en oxygène est minimale et la productivité est faible. Depuis le début de son exploitation au milieu des années 1990, on estime que la capture commerciale par unité d'effort a chuté de plus de 50 % en huit ans. La pêche est la principale et probablement la seule cause de ce déclin. Même si la pêche est gérée par des limites de récolte et que les activités de pêche sont surveillées de près, aucune stratégie de gestion ne prévoit de mesures visant à rectifier la récolte en fonction des changements dans l'abondance. Le déclin considérable des indices d'abondance sur une courte période ainsi que le cycle vital très lent de l'espèce sont des sources de préoccupation, mais la capture par unité d’effort à des fins commerciales pourrait ne pas refléter avec précision les changements dans l’abondance. De plus, une immigration en provenance de populations avoisinantes depuis les États-Unis est possible.

Applicabilité des critères

Critère A (Population globale en déclin) : Pourrait correspondre au critère A2b « espèce en voie de disparition », mais les indicateurs utilisés pour mesurer le déclin sont incertains.

Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Ne correspond pas au critère – bien que la zone d’occurrence (17 775 km²) est de moins de 20 000 km² (seuil du critère « menacé »), elle n’est ni sévèrement fragmentée ni caractérisée par des fluctuations extrêmes.

Critère C (Petite population globale et déclin) : Sans objet.

Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Sans objet.

Critère E (Analyse quantitative) : Sans objet.