Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le sébastolobe à longues épines au Canada

Habitat

Besoins en matière d’habitat

Les adultes vivent en eau profonde sur des substrats de sable meuble ou de vase, souvent dans de petites dépressions adjacentes à des rochers et à des éponges (Love et al., 2002). Les observations effectuées mènent à croire qu’ils se confinent au plancher océanique et qu’ils passent peu de temps dans les autres couches de la colonne d’eau.

Tendances en matière d’habitat

Il n’existe aucune donnée sur les tendances en matière d’habitat. De par sa nature, le chalutage modifie l’habitat. Cependant, il n’existe aucune preuve attestant que ce type de pêche a des effets sur le sébastolobe à longues épines. Avant 1996, la pêche au chalut n’était à peu près pas pratiquée dans les eaux profondes. Parmi les effets connus du chalutage, il faut mentionner le déracinement de coraux et d’éponges des grands fonds (Ardron et Jamieson, 2006).

Protection et propriété

Le ministère des Pêches et des Océans du Canada (MPO) a fermé la zone Flamingo (de 51°56'N à 53°05'N) à toutes les activités de chalutage ciblant le sébastolobe à longues épines. La pêche au chalut n’est pas pratiquée dans la zone Triangle en raison du relief accidenté du plancher océanique.