Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Guide de consultation sur la modification du statut de la Méné d’argent de l’Ouest sur la liste de la LEP

PARTIE 2 : RENSEIGNEMENTS SUR L’ESPÈCE

Méné d’argent de l’Ouest

Statut : En voie de disparition

Dernière évaluation du COSEPAC :avril 2008

Biologie

Le méné d’argent de l’Ouestest un petit méné dont la longueur totale moyenne varie entre 75 et  125 mm. Ce poisson de couleur jaune a des côtés argentés, un ventre blanc et une large bande au milieu du dos.

D’ordinaire, on trouve le méné d’argent de l’Ouest dans les eaux calmes à débit lent des plaines, comme les bras morts et les fosses des plus grands cours d’eau. Ce méné préfère les fonds sableux, mais fréquente aussi les zones où le substrat est graveleux, vaseux ou recouvert de débris. On pense que le frai a lieu en mai en eaux peu profondes. Les femelles commencent à se reproduire dès leur première année; quant à eux, les mâles ne se reproduisent pas avant deux ans. Les œufs mesurent 1 mm, ne sont pas adhésifs et éclosent en une semaine lorsque la température de l’eau se situe entre 13 et 20 ºC. On sait que ces poissons forment de grands bancs constitués de 50 à 100 individus et qu’ils peuvent vivre jusqu’à quatre ans.

Où trouve-t-on ce poisson?

Au Canada, le méné d’argent de l’Ouest n’est présent que dans la rivière Milk, dans le sud de l’Alberta.

Combien y a-t-il de ménés d’argent de l’Ouest?

La taille de la population canadienne de ménés d’argent de l’Ouest est inconnue. Des relevés récents effectués à plusieurs nouveaux sites nous ont permis d’échantillonner 2232ménés d’argent de l’Ouest; cependant, en raison de son aire de répartition limitée, l’espèce peut être vulnérable à d’éventuelles perturbations anthropiques et environnementales.

Menaces pesant sur la population

Étant donné l’aire de répartition limitée de l’espèce, la survie du méné d’argent de l’Ouestau Canada peut être particulièrement menacée par un certain nombre de facteurs, dont l’envasement, les changements de débits et de niveaux de l’eau, une sécheresse prolongée et les polluants introduits dans l’environnement.

Justification de la désignation du COSEPAC

Cette petite espèce de méné ne se retrouve que dans la rivière Milk, dans le sud de l’Alberta, une région caractérisée par des conditions de sécheresse dont la fréquence et la gravité augmentent. Bien que l’avenir des régimes d’écoulement associés au canal de dérivation St. Mary et des projets proposés de stockage de l’eau soit incertain, les conséquences de ces activités pourraient avoir une incidence considérable sur la survie de l’espèce. Une immigration de source externe en provenance des populations des États-Unis n’est pas possible.

Qu’arrivera-t-il si ce poisson est inscrit à la liste de la LEP en tant qu’espèce en voie de disparition et non en tant qu’espèce menacée?

Le fait de désigner le méné d’argent de l’Ouest en tant qu’espèce en voie de disparition et non en tant qu’espèce menacée vertu de la LEP n’entraînera aucun changement quant aux interdictions imposées présentement pour le protéger. On a déjà élaboré un programme de rétablissement pour le méné d’argent de l’Ouest, et on procédera à la préparation d’un plan d’action et à la détermination de son habitat essentiel, comme l’exige sa situation d’espèce menacée.