Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le Faucon pèlerin des sous-espèces pealei et anatum/tundrius au Canada – Mise à jou

Résumé technique : Falco peregrinus anatum/tundrius

Falco peregrinus anatum/tundrius

Faucon pèlerin anatum/tundriusPeregrine Falcon anatum/tundrius

Répartition au Canada :

Toutes les provinces et tous les territoires du Canada, sauf l’Île-du-Prince-Édouard

Information sur la répartition

Superficie de la zone d’occurrence (km²) au Canada
9 millions km². Fondée sur la portion de la masse terrestre du Canada de 9,97 millions de km² occupée par le Faucon pèlerin anatum et tundrius.
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Stable
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?
Non
Superficie de la zone d’occupation (km²)
Superficie minimale de 276 500 km². Superficie minimale fondée sur l’aire de répartition principale de 500 km² multipliée par le nombre de sites de nidification occupés du relevé national de 2005 (596).
Préciser la tendance (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
En croissance
Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?
Non
Nombre d’emplacements actuels connus ou inférés.
Sans objet
Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Sans objet
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur > 1)?
Sans objet
Tendances en matière d’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).
Stable

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population : indiquer en années, en mois, en jours, etc.).
De 4 à 6 ans
Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).
Minimum de 1 168, vraisemblablement plusieurs milliers d’individus additionnels. Nombre minimal fondé sur le nombre de sites de nidification occupés qui ont été dénombrés pendant le relevé national de 2005 (Anatum 969; Tundrius 199)
Tendance de la population quant au nombre d’individus matures en déclin, stable, en croissance ou inconnue.
Varie de stable à en croissance
S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).
0
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?
Non
La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?
Non
Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).
Sans objet
Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur > 1)?
Sans objet
Énumérer les populations et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

  • La contamination par des composés organochlorés menant à des échecs de reproduction est contrôlée pour l’instant, mais il est possible que de nouveaux pesticides soient permis au Canada et qu’ils occasionnent de futurs problèmes;
  • La possibilité que les DDT soient utilisés davantage dans les aires d’hivernage en vue d’enrayer le paludisme.

Effet d’une immigration de source externe

L’espèce existe-t-elle ailleurs (au Canada ou à l’extérieur)?
États-Unis: Presque rétablie aux niveaux historiques.
Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?
Oui
Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?
Oui
Y a-t-il suffisamment d’habitats disponibles au Canada pour les individus immigrants?
Oui
La possibilité d’une immigration de populations externes existe-t-elle?
Oui

Analyse quantitative

Aucune analyse disponible

Statut existant

COSEPAC :Anatum et Tundrius : Espèce préoccupante (2007); Anatum : Menacée (1999); Tundrius : Espèce préoccupante (1992)

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : Sans objet

Justification de la désignation : La taille des populations continentales de cette espèce est en croissance constante depuis les années 1970, atteignant presque les niveaux historiques. Le seuil du niveau de population pour le changement à une catégorie de moindre risque a été atteint pour les deux sous-espèces tundrius et anatum. Ce rétablissement est le résultat de réintroductions dans la majeure partie du sud du Canada et à des accroissements naturels de la productivité suivant l’interdiction des pesticides organochlorés au Canada (p. ex. le DDT). Ces composés représentaient la cause première du déclin historique de cet oiseau. Ces pesticides sont encore utilisés dans les aires d'hivernage et continuent d’être décelés dans les tissus de l’espèce, bien qu’à des niveaux qui n’affectent pas de façon significative le succès de reproduction. Les effets inconnus des nouveaux pesticides régulièrement autorisés au Canada soulèvent également des préoccupations.

Applicabilité des critères

  • Critère A (Population globale en déclin) : Ne correspond pas au critère.
  • Critère B (Petite aire de répartition, et déclin ou fluctuation) : Ne correspond pas au critère.
  • Critère C (Petite population globale et déclin) : Ne correspond pas au critère.
  • Critère D (Très petite population ou aire de répartition limitée) : Ne correspond pas au critère.
  • Critère E (Analyse quantitative) : Aucune analyse quantitative disponible.