Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de l’épaulard migrateur (Orcinus orca) au Canada


Annexes

Annexe A – Glossaire

Bioaccumulation
Processus par lequel la concentration de substances (toxiques) provenant des proies et de l’environnement augmente avec le temps chez les organismes vivants.

Anticompensation
Déclin dans les effectifs d’une population qui entraîne une réduction de la survie ou de la reproduction.

Perturbateur endocrinien
Substance qui fait obstacle aux processus normaux des hormones naturelles dans le corps (responsables du maintien de la reproduction, du développement et du comportement).

Immunotoxicité
Effet négatif sur le système immunitaire d’un organisme à la suite d’une exposition à une substance chimique.

Immunosuppression
Réduction de l’activation ou de l’efficacité du système immunitaire.

Lymphocyte
Type de leucocytes intervenant dans le fonctionnement du système immunitaire.

Putatif
Généralement admis.

Sénescence
Vieillissement.

Sympatrique
Populations ou écotypes étroitement liés, qui ne se croisent pas entre eux et dont les aires de répartition se chevauchent.

Annexe B ─Définitions du tableau de classification des menaces d’origine anthropique

Il convient de noter que ces définitions sont extraites de l’ébauche du document d’orientation sur l’application de la Loi sur les espèces en péril intitulé Species At Risk Act Implementation Guidance, Guidelines on Identifying and Mitigating Threats to Species at Risk, daté du 27 septembre 2006 et produit par Environnement Canada.

Catégories de facteurs de perturbation

  • Définition générale du type de menace.
  • Perte ou dégradation de l’habitat, espèces exotiques ou envahissantes, changements dans les écodynamiques ou dans les processus naturels, pollution, mortalité accidentelle, utilisation non rationnelle, perturbation ou persécution, désastres naturels et climatiques, processus ou activités naturels.

Définitions des menaces

Facteur de perturbation général
D’ordinaire, l’activité générale qui cause la menace précise. Sera déterminé par l’auteur du rapport sur l’état ou par le planificateur/l’équipe responsable du rétablissement.

Stress spécifique
Facteur ou stimulus précis qui cause un stress à la population.

Effe
Indiqué par la diminution d’un attribut démographique, physiologique ou comportemental d’une population en réaction à une menace connue ou non qui suscite une réduction de sa viabilité.

Ampleur
Indique si la menace est répandue, localisée ou inconnue dans l’aire de répartition de l’espèce.

Occurrence
Indique si la menace est historique, en cours, imminente, prévue ou inconnue.

Fréquence
Indique si la menace est unique, saisonnière, continue, récurrente, ou inconnue.

Certitude causale
Indique si le meilleur degré de preuve quant à un lien entre le facteur de perturbation et l’effet sur la viabilité de population est démontré, attendu, plausible ou inconnu.

Gravité
Indique si la gravité de la menace qui pèse sur la population est de degré élevé, moyen, faible ou inconnu.

Annexe C ─ Polluants susceptibles de présenter un risque pour l’épaulard migrateur

PolluantUtilisation/SourcePersistantBiocumulatifRisques
DDT
Dichloro-
diphényl-
trichloréthane
Pesticide utilisé dans certains pays, banni en Amérique du Nord, persiste dans les eaux de ruissellement 30 ans après l’interdiction d’usage, pénètre dans l’atmosphère à partir des régions où il est encore en usage.OuiOuiTroubles reproducteurs, immunosuppression, effets sur les glandes surrénale et thyroïdienne.
BPC
Biphényles polychlorés
Transformateur électrique et fluide de condensateur, usage restreint en Amérique du Nord, mais pénètre dans l’environnement par les eaux de ruissellement, les déversements et l’incinération.OuiOuiTroubles reproducteurs, anomalies squelettiques, immunotoxicité et perturbations endocriniennes.
Dioxines et furannesSous-produit de blanchiment de chlore, procédés de fabrication du bois et combustion incomplète. Les usines sont maintenant une source moindre. Les sources courantes comprennent la combustion de bois chargé de sel, les incinérateurs municipaux, la combustion résidentielle de bois de chauffage et de déchets de bois, les eaux de ruissellement provenant des boues d’épuration et le traitement du bois.OuiOuiDommages au thymus et au foie, anomalies congénitales, troubles reproducteurs, perturbations endocriniennes, immunotoxicité et cancer.
HAP
Hydrocarbure aromatique polycyclique
persistant
Sous-produit de la combustion de carburant, fusion de l’aluminium, traitement du bois, déversements d’hydrocarbures, usines métallurgiques et cokeries, usines de pâtes et papiers.OuiOuiCancérogène.
Ignifugeants, surtout PBB et PBDE
Polybromo-diphényléthers
Ignifugeants; dans les composantes électriques et boîtiers de téléviseurs et d’ordinateurs, dans le textile et les rembourrages automobiles, très répandu dans l’environnement. 2/3 des produits de PBDE sont bannis en Europe. Les mêmes deux produits ont été retirés du marché en Amérique du Nord en 2005, mais un produit (Deca) est encore d’usage général.OuiOuiPerturbations endocriniennes, dommages au foie et à la thyroïde.
PFO
Perfluro-octane sulfonate
Agents anti-taches, hydrofuges et oléofuges (présent dans le Scotchgardjusqu’à tout récemment), mousse extinctrice, ignifuges, insecticides et frigorigènes, très répandu dans l’environnement.OuiOui, mais dans le sang, le foie, les reins et les musclesFavorise la croissance de tumeurs.
TBT, DBT
Tributylétain, dibutylétain
Pesticide-peinture antisalissure utilisé sur les bateaux.OuiOuiInconnu, mais associé récemment à une perte de l’ouïe.
PCPParaffines polychloréesIgnifuges, plastifiants, peintures, agents de scellement et additifs utilisés dans les huiles lubrifiantes.OuiOuiPerturbations endocriniennes.
PCNNaphtalènes polychlorésIsolants pour bateaux, fils électriques et condensateurs, additif pour huiles de moteur, incinérateurs municipaux et fabriques de chlore et de soude caustique et contaminant dans le BPC.OuiOuiPerturbations endocriniennes.
APEAlkylphénol éthoxyléDétergents, shampooings, peintures, pesticides, plastifiants, usines de pâtes et papiers, industrie du textile, présence dans les effluents d’eaux usées et sédiments.ModéréModéréPerturbations endocriniennes.
TPCTerphényle polychloréIgnifugeants, plastifiants, lubrifiants, encres et agents de scellement, pénètre dans l’environnement par le biais des eaux de ruissellement.OuiOuiPerturbations endocriniennes et troubles reproducteurs.

Références : Grant et Ross, 2002 principalement, mais aussi Lindstrom et al., 1999; Hooper et MacDonald, 2000; Kannan et al., 2001; Hall et al., 2003; Van deVijver et al., 2003; Rayne et al., 2004; Song et al., 2005.

Annexe D – Membres de l’équipe technique de rétablissement de Pêches et Océans Canada

  • Marilyn Joyce, Gestion des pêches et de l’aquaculture (présidente)
  • John Ford, Programme de recherche sur les cétacés
  • Peter Ross, Division des sciences océanologiques
  • Graeme Ellis, Programme de recherche sur les cétacés
  • Ryan Galbraith, Océans et planification des bassins hydrographiques

Annexe E – Résumé des consultations

Les épaulards migrateurs, inscrits à l’Annexe 1 de la Loi sur les espèces en péril (LEP) en tant qu’espèce menacée, est une espèce aquatique qui relève de la compétence fédérale et est gérée par Pêches et Océans Canada (MPO) : 200 – 401, Burrard Street, Vancouver, C.-B., V6C 3S4. Comme il existe peu de gens au Canada qui possèdent le savoir scientifique, traditionnel ou local relatif aux épaulards migrateurs, le MPO a rassemblé un petit groupe interne d’experts techniques chargé d’élaborer le présent programme de rétablissement.

Enjanvier 2007, on a tenu un atelier technique afin de fournir une tribune pour le partage des connaissances et de l’expertise concernant les épaulards migrateurs entre l’équipe de rétablissement et un groupe invité de chercheurs, d’organismes environnementaux non gouvernementaux et d’autres membres du personnel gouvernemental (échelons fédéral et provincial) du Canada et des États-Unis. Cet atelier a été fort utile à l’équipe de rétablissement de l’épaulard migrateur du MPO pour la rédaction du programme de rétablissement. Étant donné que la population d’épaulard visée par le présent programme de rétablissement fréquente les eaux du Canada et des États-Unis (É.-U.), une participation et une collaboration bilatérales gouvernementales et non gouvernementales ont été sollicitées.

Sur les conseils du coordonnateur des espèces en péril des Premières nations, une lettre a été envoyée à toutes les Premières nations côtières, où l’on a sollicité leur participation à l’élaboration du programme de rétablissement. On a communiqué directement avec les bandes ou les groupes qui ont manifesté, à la suite à cette lettre, un intérêt particulier pour cette espèce. Les consultations ont été fondées sur Internet, la poste et le courriel et ont inclus des envois postaux à l’intention de toutes les Premières nations côtières. Une première ébauche (mars 2007) du programme de rétablissement ainsi qu’un guide de discussion et un formulaire de rétroaction ont été rendus disponibles. En outre, un message annonçant l’élaboration du programme de rétablissement a été envoyé à une liste de discussion sur les mammifères marins (MARMAM) et a été largement diffusé aux échelons local et international aux chercheurs et aux parties qui s’intéressent aux mammifères marins, ainsi qu’à une liste d’envoi constituée d’un ensemble de ressources liées aux baleines dont les coordonnées ont été fournies au MPO ces dernières années par des groupes de défense de l’environnement, des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux et le secteur de l’écotourisme. Une annonce a été publiée dans une publication interne destinée au personnel du MPO intitulée « Au Courant ».

Des commentaires concernant le programme de rétablissement ont été reçus de trois sources indépendantes et de trois organismes gouvernementaux : Parcs Canada, le ministère de la Défense nationale et le gouvernement de la Colombie-Britannique. Ressources naturelles Canada, Environnement Canada et Transports Canada n’ont pas commenté l’ébauche du programme. Sept Premières nations ont répondu aux lettres de consultation : deux ont demandé qu’on leur envoie un exemplaire du programme de rétablissement, deux autres ont demandé la tenue d’une réunion pour discuter du programme de rétablissement, deux se sont dit prêtes à s’engager à une date ultérieure et une lettre d’appui a été reçue.

Les réactions reçues au cours des consultations publiques de même de la part des organismes gouvernementaux et des experts scientifiques ont été considérées dans la production de la version finale du programme de rétablissement. L’examen par des pairs du document n’a pas été jugé nécessaire du fait que les experts concernés ont pris part à l’atelier technique et qu’ils ont eu l’occasion de présenter leurs commentaires dans le cadre du processus de consultation publique.

Équipe de rétablissement du MPO

  • Marilyn Joyce, Pêches et Océans Canada
  • John Ford, Pêches et Océans Canada
  • Graeme Ellis, Pêches et Océans Canada
  • Peter Ros, Pêches et Océans Canada
  • Peter Olesiuk, Pêches et Océans Canada
  • Kim West, Pêches et Océans Canada
  • Tatiana Lee, Pêches et Océans Canada
  • Ryan Galbraith. Pêches et Océans Canada

Participants à l’atelier technique

  • John Durban, National Oceanic & Atmospheric Administration
  • Steven Raverty, Ministry of Agriculture and Lands, Animal Health Center
  • Kathy Heise, Université de la Colombie-Britannique
  • Lance Barrett-Lennard, Centre des sciences marines de l’Aquarium de Vancouver
  • Volker Deecke, Université de la Colombie-Britannique
  • Janet Straley, University of Alaska
  • Dave Ellifrit, Centre for Whale Research
  • Andrew Trites, Université de la Colombie-Britannique