Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la situation de la loutre de mer au Canada – Mise à jour

Introduction

La loutre de mer, Enhydra lutris (Linné, 1758), est l'un des plus gros membres de la famille des Mustélidés, mais c'est le plus petit des mammifères marins (Estes, 1980). Le mâle adulte (figure 1) peut peser jusqu'à 45 kg et atteindre 1,4 m de longueur; la femelle est plus petite (Kenyon, 1969; Estes, 1980). Contrairement aux autres mammifères marins, chez qui la graisse sert d'isolant contre le froid, la loutre n'est protégée contre les eaux glacées de l'océan que par son épaisse fourrure (Kenyon, 1969). Son pelage, de brun pâle à brun foncé, grisonne souvent avec l'âge, notamment autour de la tête (Kenyon, 1969; Garshelis, 1984). La loutre de mer a un rythme métabolique élevé et consomme chaque jour jusqu'au quart de son poids corporel en aliments (Riedman et Estes, 1990). Elle se nourrit d'invertébrés benthiques et limite ainsi souvent l'abondance de ses proies, ce qui a de lourdes conséquences écologiques sur la structure des communautés (Estes et al., 1989). Deux rapports du COSEPAC (Comité sur la situation des espèces en péril au Canada) sur la situation des populations de loutres de mer au pays ont déjà été publiés, l'un rédigé par Monroe (1978) et l'autre par MacAskie (1986).

Figure 1. Loutre de mer, Enhydra lutris. Photographie aimablement communiquée par l'Aquarium de Vancouver.

Figure 1. Loutre de mer, Enhydra lutris. Photographie aimablement communiquée par l'Aquarium de Vancouver.