Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Espèces Sauvages Canadiennes En Péril Livret 2016

Résultats des évaluations du COSEPAC

Les tableaux qui suivent (tableaux 6 à 9) sont organisés par catégorie de statut et par groupe taxinomique. Les renseignements fournis pour chacune des espèces sauvages comprennent le nom commun, le nom scientifique, le nom de la population et l'aire d'occurrence au Canada (par province, territoire ou océan). La date la plus récente de l'évaluation faite par le COSEPAC est indiquée. Les symboles apparaissant à gauche fournissent des renseignements sur le résultat des révisions de la classification (voir la page trois pour la signification des symboles).

La première « Liste des espèces sauvages en péril » du COSEPAC a été publiée en 1978. Depuis 1990, toutes les espèces sauvages étudiées par le COSEPAC ont été incluses dans cette publication, y compris les espèces sauvages dans les catégories  « non en péril » et « données insuffisantes ».  Cette publication est divisée en quatre sections. La première section (tableau 6) comprend les espèces sauvages évaluées et désignées « disparues ». La deuxième section (tableau 7) comprend les espèces sauvages évaluées et désignées « disparues du pays », « en voie de disparition », « menacées » ou « préoccupantes ». La troisième section (tableau 8) comprend les espèces sauvages évaluées et classées dans la catégorie « non en péril ». La quatrième section (tableau 9) comprend les espèces sauvages étudiées par le COSEPAC et classées dans la catégorie « données insuffisantes » en raison d'une insuffisance de données scientifiques pour déterminer l'admissibilité d'une espèce sauvage à l'évaluation ou pour permettre une évaluation du risque de disparition de l'espèce sauvage.

Information utilisée pour l'évaluation

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) utilise les meilleurs renseignements disponibles lorsqu’il évalue la situation d’une espèce sauvage. Ces renseignements se trouvent habituellement dans un rapport de situation du COSEPAC. Ces évaluations se font en considérant plusieurs facteurs, dont l'admissibilité d'une espèce sauvage à l'évaluation et le statut proposé par l'application des critères quantitatifs du COSEPAC (ils sont adaptés à partir des critères utilisés par l’Union internationale pour la conservation de la nature, UICN). Pour obtenir de plus amples renseignements sur les rapports de situation et sur les processus d’évaluation, vous pouvez consulter le site Web du COSEPAC, au www.cosewic.gc.ca.

Aire d'occurrence

La répartition géographique de chacune des espèces sauvages est définie suivant les provinces, les territoires et les océans où se trouvent les espèces sauvages. Cette information ne doit pas être considérée comme une liste complète des compétences qui peuvent être légalement responsables de la conservation et de la gestion d'une espèce sauvage. Plusieurs lignes directrices sont suivies au moment de la détermination de l'aire d'occurrence d'une espèce sauvage: l'aire d'occurrence pour les oiseaux comprend l'aire de reproduction et d'hivernage au Canada; pour les espèces marines, elle comprend les océans dans lesquels elles se trouvent (océan Arctique, Pacifique ou Atlantique); pour les espèces d'eau douce, l'aire d'occurrence comprend la province ou le territoire où se situe le plan d'eau; pour les espèces se trouvant dans les eaux saumâtres ou encore se déplaçant entre les milieux marins et d'eau douce ou entre les océans et la terre ferme (p. ex. le morse de l'Atlantique), l'aire d'occurrence comprend les océans et les provinces où se trouve l'espèce sauvage.

Abréviations pour les provinces et les territoires :
AbréviationsNoms des provinces
ABAlberta
BCColombie-Britannique
MBManitoba
NBNouveau-Brunswick
NLTerre-Neuve-et-Labrador
NSNouvelle-Écosse
NTTerritoires du Nord-Ouest
NUNunavut
ONOntario
PEÎle-du-Prince-Édouard
QCQuébec
SKSaskatchewan
YTTerritoire du Yukon

Au sujet de l'inscription légale des espèces sauvages évaluées par le COSEPAC

Le COSEPAC se réunit deux fois par année pour évaluer la situation des espèces sauvages. Depuis 2004, le COSEPAC présente un rapport annuel á la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique. Ce rapport annuel inclut tous les résultats d’évaluation pour les espèces sauvages que le COSEPAC a évaluées depuis son dernier rapport.

Les espèces sauvages évaluées par le COSEPAC comme étant disparues du pays, en voie de disparition, menacées et préoccupantes seront considérées pour que leur protection légale et leur rétablissement (ou gestion) soient assurés en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP). En se fondant en partie sur l'évaluation de la situation du COSEPAC, le gouvernement peut décider d'ajouter une espèce sauvage à la Liste des espèces sauvages en péril de la LEP, de ne pas ajouter une espèce sauvage à la Liste des espèces sauvages en péril ou de renvoyer la question au COSEPAC pour obtenir des renseignements supplémentaires ou pour réexamen.

On peut trouver de plus amples renseignements sur le processus d'inscription de la LEP en consultant le Registre public de la LEP .

Haut de la page