Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le bouleau flexible au Canada

Information sur l'espèce

Rapport de situation du COSEPAC
sur le
Bouleau flexible
Betula lenta
au Canada
2006

Nom et classification

Nom scientifique :
Betula lenta L.
Synonyme :
carpinifolia Ehrh. (ce nom n’est plus en usage; voir Newmaster et al., 1998)
Noms français :
Bouleau flexible, bouleau acajou, merisier rouge
Noms anglais :
Cherry birch, black birch, sweet birch
Famille :
Bétulacées
Grand groupe végétal :
Eudicotylédones

Description morphologique

Le bouleau flexible est un arbre de taille moyenne qui peut atteindre 25 m de hauteur et 95 cm de diamètre. Ses feuilles sont simples et alternes, et leurs bords sont dentés. L’écorce est lisse et foncée, avec des lenticelles apparentes; avec l’âge, elle se divise en grandes plaques dont les bords ne s’enroulent pas comme chez la plupart des autres bouleaux. Les rameaux et les chatons sont glabres, contrairement à ceux du bouleau jaune. Chez ce dernier, l’écorce est parfois foncée comme chez le bouleau flexible, mais les bords des plaques sont enroulés. L’écorce du bouleau flexible ressemble énormément à celle du cerisier sauvage (Prunus avium (L.) L.), arbre échappé de culture qui est devenu une composante commune des forêts de la région du Niagara et qui est souvent confondu avec le bouleau flexible. Hosie (1980) et Waldron (2003) présentent des descriptions techniques détaillées et de bonnes illustrations du Betula lenta; Farrar (1995) en présente une brève description. Un dessin au trait représentant une branche feuillue dotée de chatons femelles et une grappe de chatons mâles est reproduit à la figure 1 (Britton et Brown, 1913).

Description génétique

Il n’existe aucune barrière apparente au flux de gènes au sein des populations. À l’instar des autres membres de sa famille, le bouleau flexible est monoïque, c’est-à-dire que les fleurs mâles et les fleurs femelles sont réunies en chatons distincts. Les individus isolés peuvent produire des fruits, et aucun signe d’auto-incompatibilité n’a jamais été relevé.

Le bouleau flexible peut s’hybrider avec le Betula pumila, ce qui donne le Betula x jackii (Fowells, 1965). Il peut aussi être croisé artificiellement avec le bouleau jaune, mais aucun hybride spontané de ce type n’a jamais été observé(Sharik et Barnes, 1971).


Figure 1. llustration des chatons et des structures de reproduction du Betula lenta

llustration des chatons et des structures de reproduction du Betula lenta (voir description longue ci-dessous).

Image de Britton et Brown, 1913 (non protégée par le droit d’auteur). Les chatons sont approximativement à l’échelle.

Description pour la figure 1

Branche feuillue dotée de chatons femelles, bractée de chatons à trois lobes et samare (coin inférieur gauche); grappe de trois chatons mâles dotée d’une seule fleur mâle et d’une bractée comportant des anthères (à droite).