Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le potamot de Ogden (Potamogeton ogdenii) au Canada

Habitat

Besoins en matière d’habitat

Le potamot de Ogden pousse dans des cours d’eau lents et clairs, des étangs à castors et des lacs. L’eau est probablement dure (alcaline) étant donné que les deux sites ontariens sont associés à une assise rocheuse de marbre. Crow et Hellquist (2000) de même que Hellquist et Hilton (1983) signalent que l’espèce pousse en eaux alcalines. Selon Hellquist et Mertinooke-Jongkind (2003), l’habitat de l’espèce consiste en des étangs et des lacs fortement alcalins. Le rédacteur n’a pas vu l’espèce au site de Davis Lock en 2005, mais l’endroit est bien décrit dans les notes de récolte de 1987. Les baies tranquilles y abritent une communauté diversifiée de potamots, incluant le P. strictifolius,le P. robbinsii et le P. zosteriformis. Il est spécifié que le spécimen de Davis Lock a été récolté dans de sept à dix pieds d’eau.

La récolte de 1974 effectuée au parc provincial de la Pointe Murphys l’a été dans l’un de plusieurs étangs à castors qui se trouvaient le long d’un ruisseau à faible débit. En août 2005, il n’y avait plus de castors sur la plus grande partie de la longueur du ruisseau, et il ne restait plus qu’un petit chenal central. Le seul habitat propice aux potamots consistait en des bassins épars peu profonds disséminés dans le lit du ruisseau. On a trouvé dans le ruisseau cinq petites populations de cinq autres espèces de potamot, soit le P  foliosus,leP. illinoensis,le P. natans,leP. gramineus et le P. epihydrus. La description de l’habitat pour la récolte de potamot de Ogden à la pointe Murphys est la suivante : eaux peu profondes du ruisseau Black, à 1 m en amont d’un barrage de castors.

Tendancesen matière d’habitat

Étant donné le très faible nombre de sites dans la province, dont, de plus, aucun n’a été retrouvé en 2005, on en sait trop peu sur les tendances générales relatives à l’habitat de cette espèce. Toutefois, la disparition ces dernières années d’habitats d’étangs à castors au site de la pointe Murphys est évidente et représente une réduction de l’habitat disponible.

Propriété et protection

Le site de Davis Lock se trouve dans les eaux navigables du lac Sand et du canal Rideau, lequel est l’un des lieux historiques nationaux du Canada administrés par Parcs Canada. Le site de la pointe Murphys se trouve dans un parc provincial, administré par Parcs Ontario. On ne sait rien de la propriété du terrain où a été réalisée la récolte de 1873, l’indication du lieu (comté de Hastings) étant trop imprécise.