Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le potamot de Ogden (Potamogeton ogdenii) au Canada

Biologie

Reproduction

Le potamot de Ogden se reproduit rarement; il peut le faire au moyen de graines ou de bourgeons hivernaux appelés hibernacles (Hellquist et Hilton, 1983). Les fruits sont produits à la mi-été, et les hibernacles, vers la fin de la saison de croissance (Hellquist et Mertinooke-Jongkind, 2003). L’espèce peut aussi se disperser et se régénérer à partir de fragments survivant à l’hiver (Hellquist et Hilton, 1983). Aux États-Unis, le potamot de Ogden se reproduit surtout en produisant des hibernacles (Hellquist et Mertinooke-Jongkind, 2003).

Survie

Les potamots sont consommés par des oiseaux aquatiques et des mammifères, mais on ne connaît aucune étude à ce sujet pour ce qui est du potamot de Ogden spécifiquement. Les potamots pourraient aussi être consommés par des insectes et des mollusques aquatiques, mais là encore, on n’a trouvé aucune information spécifique à ce sujet. On n’a non plus trouvé aucune information sur les taux de survie des individus, la structure par âges des populations ou les taux de recrutement, et aucune information sur ces paramètres n’a été rapportée pour le P. hillii, l’une des espèces dont est issu le potamot de Ogden (Makkay, 2005).

Physiologie

Le potamot de Ogden pousse en eau alcaline (Crow et Hellquist, 2000; Hellquist et Hilton, 1983; Hellquist et Mertinooke-Jongkind, 2003). Aux États-Unis, on a signalé des alcalinités de 71,5 à 107,0 mg de CaCO3/l  (Hellquist et Mertinooke-Jongkind, 2003). On n’a trouvé aucune information concernant les limites de tolérance climatiques ou autres.

Dispersion

Les fleurs de la plupart des espèces de potamot sont pollinisées par le vent, et les graines sont dispersées par l’eau ou des oiseaux aquatiques (Sculthorpe, 1967). Les bourgeons hivernaux seraient aussi dispersés par l’eau et des oiseaux aquatiques (Haynes, 1974).

Alimentation et relations interspécifiques

Tout comme d’autres plantes aquatiques, les potamots à feuilles étroites constituent un élément de l’habitat d’invertébrés aquatiques, un aliment pour des mammifères et des oiseaux aquatiques, et un abri pour des amphibiens et des poissons (Makkay, 2005). Aucune information n’a été trouvée en ce qui a trait au rôle écologique du potamot de Ogden en particulier; cependant, on peut penser qu’il joue probablement un rôle semblable à celui des autres potamots à feuilles étroites.

Adaptabilité

Aucune information n’a été trouvée en ce qui concerne les effets des facteurs de stress, des perturbations et d’autres pressions environnementales sur le potamot de Ogden.