Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et rapport de situation du COSEPAC sur le Petit-duc nain au Canada - Mise à jour

Évaluation et statut proposé

Malgré les progrès considérables réalisés dans l’étude du Petit‑duc nain ces dix dernières années, il manque encore de l’information sur la taille de la population, la répartition et les besoins en matière d’habitat. Si l’on veut que les activités de gestion permettent d’assurer le maintien à long terme de l’espèce, il faudra mieux connaître son aire de reproduction et sa répartition en Colombie‑Britannique, la disponibilité d’habitats de qualité, le taux de fécondité, les zones de grande et de faible productivité (habitats‑sources et habitats‑puits) et les facteurs nuisant à la satisfaction des besoins en matière d’habitat.

Le Petit‑duc nain présente une vulnérabilité inhérente attribuable à la stratégie liée à son cycle biologique (espèce appliquant une relative stratégie K : grande longévité et faible fécondité) et à sa dépendance envers les forêts alpestres à valeur commerciale de l’Ouest (McCallum, 1994b). Comme il vit longtemps (jusqu’à 11 ans, B.D. Linkhart, comm. pers.), il peut être impossible de mesurer le faible taux de recrutement pendant plusieurs années.

Étant donné que la population du Petit‑duc nain est faible et morcelée et que celui‑ci est inféodé à des forêts de sapins douglas et de pins ponderosa soumises à des coupes commerciales et à une altération causée par d’autres activités, comme le pâturage, il est recommandé de maintenir son statut d’espèce vulnérable.