Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et rapport de situation du COSEPAC sur le Petit-duc nain au Canada - Mise à jour

Répartition

L’aire de reproduction du Petit-duc nain, qui s’étend du centre du Mexique au centre-sud de la Colombie-Britannique, englobe les forêts alpestres de l’ouest de l’Amérique du Nord (McCallum, 1994a). On a observé l’espèce de la frontière du pays jusqu’au nord, aussi loin qu’au lac McLeese, sur la rive occidentale du fleuve Fraser au nord de Williams Lake (M.J. Waterhouse, comm. pers., 1996), ainsi qu’à l’ouest jusqu’au ruisseau Alexis, sur la rive sud de la rivière Chilcotin. Dans le nord de la province, on a découvert des nids au mont Skull, près de Barriere, au nord de Kamloops (D.A. Christie et D.J. Low, comm. pers., 1996). Toutefois, en 1995 et en 1998, la découverte à Williams Lake de deux jeunes ayant pris leur envol laisse croire que l’espèce a niché encore plus au nord (S.L. Howard, comm. pers.).

 

Colombie-Britannique

Le Petit-duc nain est présent dans la zone montagneuse couverte de forêts de sapins douglas bleu sèches qui longe les principaux bassins de drainage du tiers sud de la province. On l’a observé dans la région du fleuve Fraser (M.J. Waterhouse, comm. pers., 1996), la vallée de la rivière Thompson-Nord (D.A. Christie et D.J. Low, comm. pers., 1996; Christie, 1996), les vallées de la rivière Thompson-Sud et de l’Okanagan (Christie et van Woudenberg en prép.; Cannings et Booth, 1997), et le sud du sillon des Rocheuses et Radium Hot Springs (B.C. Conservation Data Centre, 1998).

En Colombie-Britannique, le Petit-duc nain se reproduit principalement dans la variante chaude et très sèche de la zone intérieure à sapins douglas (IDFxh2 - Lloyd et al., 1990), sur le mont Wheeler, le plateau Red et le mont Skull. Il est également fort probable que cette zone s’étend jusqu’à la vallée de la rivière Tranquille, près de Kamloops, si l’on se fie à la découverte d’un nid abandonné (van Woudenberg et al., 1998; Christie et van Woudenberg, 1997; Christie et Low, comm. pers., 1994‑1996). À Penticton, on a signalé des activités de nidification dans la sous‑zone chaude et très sèche (PPxh) de la zone à pin ponderosa (B.C. Conservation Data Centre; Cannings et al., 1978; Cannings et Cannings, 1982).

Figure 1. Répartition du Petit-duc nain en Colombie-Britannique.

Figure 1. Répartition du Petit‑duc nain en Colombie‑Britannique.

En 1995, c’est au mont Wheeler qu’on a enregistré la plus forte densité de Petits-ducs nains nicheurs : 14 nids étaient répartis sur 730 hectares, soit une densité de 0,11 nid/40 hectares (Christie, 1996). Bien qu’aucun nid n’ait été signalé dans la région de Cariboo‑Chilcotin, la découverte à Williams Lake d’un jeune individu mort, en 1994, et celle d’un autre, vivant, en 1998 indiquent qu’il y a nidification à la périphérie septentrionale de l’aire (S.L. Howard, comm. pers.).

 

Répartition du Petit-duc nain dans quatre écoprovinces de la Colombie-Britannique, par écosection (Demarchi, 1988) :
ÉcoprovinceÉcosectionNombre de mentions de Petits-ducs nains
Sud de l’intérieur
PARChaînons Pavilion81
SCRSud des chaînons Chilcotin1
SOBSud du bassin de l’Okanagan18
SOHHautes terres du sud de l’Okanagan2
NOBNord du bassin de l’Okanagan32
NOHHautes terres du nord de l’Okanagan5
NTUHautes terres de la Thompson-Nord17
OKRChaînons Okanagan12
STUHautes terres de la Thompson-Sud189
THBBassin de la Thompson92
Montagnes du sud de l’intérieur
EKTEst du sillon du Kootenay3
Centre de l’intérieur
CABBassin de la Caribou47
CHPPlateau Chilcotin7
FRBBassin du fleuve Fraser131
CCRCentre des chaînons Chilcotin2
Est des Kootenay
EPMEst des monts Purcell1
SPKSud des chaînons Park2

 

États-Unis

Dans l’ouest des États-Unis, l’espèce occupe le versant est des Cascades, les chaînes de montagnes intérieures de l’État de Washington et de l’Oregon (et peut-être les Blue Mountains), le nord-est de la Californie et l’ouest du Nevada (McCallum, 1994a). Le Petit-duc nain est présent partout au Colorado (Reynolds et Linkhart, 1987), au Nouveau-Mexique et en Arizona. Il se reproduit dans les montagnes du Texas (McCallum, 1994a) et, selon les derniers rapports, dans l’Utah et le Montana (McCallum, 1994a).

 

Aire d’hivernage

Les Petits-ducs nains de Colombie-Britannique migrent vers les néotropiques, mais on ne connaît pas exactement leur aire d’hivernage. On suppose que les oiseauxmigrateurs passent l’hiver entre le sud du Mexique, où l’espèce reste toute l’année (McCallum, 1994a; Hubbard et Crossin, 1974), et l’Amérique centrale. On sait que des représentants de l’espèce passent au moins l’hiver au Guatemala, au Honduras et au Salvador (McCallum, 1994a).