Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la situation de la limace-sauteuse dromadaire au Canada

Taille et tendances des populations

 

On ne sait pratiquement rien de la taille et des tendances des populations de H. dromedarius en Colombie-Britannique. Aux quelques endroits dispersés où on retrouve l’espèce, elle semble n’exister qu’en densité très faible. Après avoir consacré un effort de recherche considérable à chaque site, on n’a trouvé que un ou deux individus par localité (Ovaska et al., 2001). Dans six des sept cas où l’espèce a été repérée, le travail de recherche a nécessité de 40 à 145 minutes‑personnes par site (moyenne : 89; total : 535). Durant ces recherches, on a trouvé au total huit individus, à un rythme de un individu par 69 minutes‑personnes de recherche. Au septième site, on a consacré un effort de recherche plus important (540 minutes‑personnes) pour finalement n’y trouver qu’un seul individu.

Toutes les observations confirmées dans l’île de Vancouver sont récentes (période de 1999 à 2001), ce qui rend impossible l’examen des tendances de la population. Toutefois, des études menées en 2001 ont révélé la présence de l’espèce sur le mont Brenton, où elle persiste depuis 1916, si on en croit l’observation antérieure non confirmée de Hanham (1926). Après 1926, la zone a fait l’objet d’une exploitation forestière intense. Dans la zone exploitée, on a trouvé l’espèce (deux individus) dans une petite zone vestigiale de forêt ancienne. Les recherches menées sur une autre zone restante de forêt de ce type ainsi que dans la forêt avoisinante, en régénération, n’ont donné aucun résultat.

Aux États‑Unis, les connaissances concernant la taille et les tendances des populations de H. dromedarius ne sont pas plus avancées. Branson (1972, 1980) a trouvé un ou deux individus par site : huit sites dans les monts Olympic (deux limaces à deux des sites et une seule à chacun des autres sites) en 1977 : neuf sites sur la presqu’île Olympic (deux limaces par site à deux des sites et une à chacun des autres sites) en 1980 : cinq sites dans les Cascades au Washington (un individu par site à quatre sites; deux individus au cinquième). L’effort de recherche n’a pas été indiqué par l’auteur, mais ces valeurs laissent croire que le H. dromedarius est présent en faibles densités dans l’État de Washington, tout comme dans l’île de Vancouver. Actuellement, l’espèce ne figure pas sur la liste des espèces à inventorier et à gérer dans le cadre du Northwest Forest Plan (une demande de réévaluation est cependant en cours de préparation; voir la section intitulée « Protection actuelle ou autres désignations »); elle n’a donc pas à ce jour été prise en compte dans l’important inventaire de mollusques entrepris récemment dans l’État de Washington.