Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Plan de rétablissement du caribou de la Gaspésie (2002-2012)

Plan de rétablissement

Pour assurer le maintien et engendrer une augmentation de la population de caribou de la Gaspésie, l’Équipe de rétablissement a proposé deux objectifs, desquels découleront plusieurs actions de rétablissement.

 

But de rétablissement

Le fait que le caribou de la Gaspésie soit naturellement restreint à un habitat relativement rare influence son rétablissement.  Cette population demeurera peu abondante et de répartition très limitée. Nonobstant les facteurs limitants naturels qui pourraient influencer la population, la diminution des impacts devrait assurer la survie de la population et à plus long terme, son plein rétablissement.  Le but de rétablissement de ce plan est donc de rétablir la population à un niveau suffisant correspondant à une population viable. 

 

Objectifs

Objectif 1 :  pour assurer le redressement, les faons devront composer 17 %  de la population totale.

En considérant que le taux de survie actuel des caribous adultes est autour de 87%, la population ne pourra se rétablir que si la proportion de faons dans la population totale est d’au moins 17 %. Pour nous permettre d’atteindre cet objectif, à court et à moyen terme, des opérations de contrôle de prédateurs devront être réalisées de façon systématique pendant trois ans. La situation sera réévaluée à la fin de cette période. S’il y a éventuellement un arrêt du contrôle, celui-ci sera repris dès que l’inventaire automnal indiquera que les cibles ne seront plus atteintes.

Objectif 2 :  atteindre 150 caribous en 2007 et 175 caribous en 2012

En considérant le taux de survie actuel des caribous, l’estimation de la population devrait compter 150 caribous en 2007 et 175 caribous en 2012.

 

Stratégies proposées par l’Équipe

 

Tableau 3.    Description des actions du plan de rétablissement du caribou de la Gaspésie.
Suivi et interventions sur la population
NoActionsDescription de l’activitéPrioritéIndicateurs de réalisation
1Contrôler les prédateurs : interventions sur l’ours noir et le coyote

· Le contrôle des deux espèces ne sera effectué qu’en périphérie du  mont Albert et des monts McGerrigle, l’autre sommet (Logan) étant retenu comme témoin pour le projet de recherche. Le contrôle des prédateurs permettra d’entamer immédiatement la protection des faons et la croissance de la harde.

Coyote :

Une des stratégies est de préparer des sites de nourrissage vers le mois de février en périphérie des sommets  du mont Albert et des monts McGerrigle pour ensuite procéder à la visite de ces sites, et au contrôle aérien avant la mise bas des caribous.  Comme autre stratégie, des opérations de piégeage au sol pourront être réalisées pendant la période de mise bas et à la fin de la période estivale.

Ours noir :

Pour l’ours noir, il s’agit de disposer des pièges mortels placés dans des barils de 200 litres, garnis d’appâts, à proximité des sommets, tôt au printemps jusqu’à la mi-juillet. Des pièges de taille moyenne seront aussi utilisés dans des barils plus petits également à proximité des sommets.

1

Résultats des travaux de contrôle :

-    effort de piégeage déployé

- nombre de captures de coyotes et d’ours noirs

-    inventaire de la population de caribou réalisé pendant l’automne

-    état des résultats (suivi annuel de l’Équipe de rétablissement)

2Encourager le prélèvement des   populations d’ours noirs et des coyotes par le piégeage· Encourager le prélèvement fait par les piégeurs en périphérie du parc national de la Gaspésie en mettant sur pied des programmes spéciaux ou en développant des incitatifs pour les impliquer davantage. Certains éléments pourraient être revus, tels que la superficie et la redivision des limites des  terrains de piégeage, l’unicité des permis de piégeage, le coût de location des terrains et les modalités d’exploitation (période d’exploitation, saison, la limite annuelle de capture). 1

Nombre de terrains sous bail de droits exclusifs de piégeages alloués

Récolte annuelle des piégeurs.

3

Projet de recherche :

utilisation de l’habitat et de l’espace par les prédateurs du caribou de la Gaspésie

Objectifs :

1-          La précarité du troupeau nous oblige à intervenir avec précision dans les opérations de contrôle des prédateurs, donc il est nécessaire de mieux comprendre l’écologie de l’ours noir et du coyote.

2-          Des connaissances sont aussi nécessaires pour raffiner la stratégie d’aménagement des habitats lors de la prochaine version du plan d’aménagement forestier.

 Méthodologie :

Environ 30 ours noirs et 30 coyotes seront munis de colliers GPS ou VHF pendant trois ans. Lorsque ce sera possible, les colliers seront changés de bête pour que 30 individus différents de chacune des espèces soient suivis pendant le déroulement des projets.

1

- État d’avancement  des travaux 

-    Effort de piégeage déployé

-    Nombre de captures  vivantes

-    Nombre de repérages télémétriques

-   État des résultats : suivi annuel de l’Équipe de rétablissement

-    Suivi du plan d’aménagement forestier

4Sensibilisation du public au contenu du Plan de rétablissement du caribou de la Gaspésie (2002-2012)   

· Établir une stratégie de communication pour informer le grand public du contenu du Plan de rétablissement du caribou.

· Établir une stratégie pour faire connaître aux employés du parc national de la Gaspésie, des réserves fauniques des Chic-Chocs et de Matane, le contenu du Plan de rétablissement du caribou de la Gaspésie.

1

-   Conférence de presse

-   Couverture post-médiatique

-   Médias locaux

-   Table d’harmonisation du parc national de la Gaspésie

-   Conseil d’administration local (CAL) des réserves fauniques

-   Site Intranet de la FAPAQ

-    Rencontre avec les   employés des territoires fauniques

5

Structurer une cueillette d’informations sur le caribou et les prédateurs à partir des observations faites au sol

(observations des naturalistes, observations des clients)

· Poursuivre la cueillette d’observations au sol du caribou et de ses prédateurs, en utilisant les données disponibles comme les observations ponctuelles des naturalistes du parc et autres, des données d’exploitation des territoires fauniques, des circuits de routes de fèces, etc.. Puis, envisager de développer un indice d’abondance relative des prédateurs.1

-   Compilation des données

-   Production de cartes illustrant les observations

-Données d’exploitation des territoires fauniques

-Résultats des routes de fèces.

6Favoriser l’exploitation rationnelle  de l’ours noir par la chasse sportive dans les territoires adjacents au parc national de la Gaspésie· En tenant compte du potentiel du territoire périphérique au secteur du mont Albert, des secteurs des monts McGerrigle et Logan, l’exploitation de l’ours noir sera favorisée.1

-    Entretien avec les responsables de la réserve faunique des Chic-Chocs, Matane et de la zone d’exploitation contrôlée Cap-Chat dans le cadre de l’élaboration du profil faunique.

-    CAL de la réserve faunique des Chic-Chocs, Matane et Conseil d’administration de l’organisme gestionnaire de la zec Cap-Chat

7Plan de protection de la faune

· Les Services de la protection de la faune des bureaux de Sainte-Anne-des-Monts et de Matane traiteront en priorité toutes plaintes ou évènements ayant trait au caribou.

·  Les Services de la protection de la faune, en partenariat avec le parc de la Gaspésie et les réserves fauniques des Chic-Chocs et de Matane, s’assurera que les quatre plans de protection de la faune concernés fassent état de toutes les problématiques reliées à cette espèce et des moyens de protection à prendre, le cas échéant.

1

-   Production des plans de protection

-   Suivi des plans de protection

-   Évaluation des plans de protection

-   Rapports    d’événement des  organismes et du SPF

-   Efforts consentis et observation ad hoc

8Bonification du plan d’aménagement forestier

· Bonifier la prochaine version du Plan d’aménagement forestier.

- Revoir les objectifs du plan, le zonage et la stratégie d’aménagement forestier.

· Tenir compte de la situation actuelle du caribou et intégrer les connaissances issues des projets de recherche dans le cadre de la bonification de la prochaine version du Plan d’aménagement  forestier.

2- Comité de suivi :  plan d’aménagement forestier
9Encadrement du dérangement et développement des activités, suivi de l’intensité touristique

· Poursuivre l’encadrement du développement  des activités     récréotouristiques :

 Harmoniser la stratégie globale d’encadrement des activités

 récréotouristiques.

2

-    Statistiques de fréquentation

-   Plan directeur du parc national de la Gaspésie

10Revoir les limites de l’habitat légal·  Réviser les limites de l’habitat légal en fonction de la répartition du caribou pour harmoniser l’encadrement des activités forestières,  minières et activités récréotouristiques2-    Comité de suivi : plan d’aménagement forestier
11Évaluer la situation de l’exploitation minière dans les territoires périphériques au parc national de la Gaspésie· Analyser l’impact prévisible occasionné par le maintien de claims miniers dans l’habitat du caribou et identifier les mesures de mitigation qui devraient être mises de l’avant.3-    Comité de suivi : plan de rétablissement


Responsabilités

 

Organismes pressentis pour participer aux activités du plan de rétablissement
ActionsSo-
ciété
de la
faune
et
des
parcs
du
Qué-
bec

Direc-
tion
de
l'aména-
ge-
ment
de la
faune
So-
ciété
de la
faune
et
des
parcs
du
Qué-
bec

Direc-
tion
de la
recher-
che
So-
ciété
de la
faune
et
des
parcs
du
Qué-
bec

Direc-
tion
de la
protec-
tion
de
la
faune
So-
ciété
de la
faune
et
des
parcs
du
Qué-
bec

Direc-
tion
de
l'exper-
tise
profe-
ssio-
nnelle
et
techni-
que
So-
ciété
des
établi-
sse-
ments
de
plein
air du
Qué-
bec

Parc
na-
tional
de la
Gas-
pésie
So-
ciété
des
établi-
sse-
ments
de
plein
air du
Qué-
bec

Ré-
serve
fauni-
que
des
Chic-
Chocs
So-
ciété
des
établi-
sse-
ments
de
plein
air du
Qué-
bec

Ré-
serve
fauni-
que
de
Ma-
tane
Mi-
nis-
tère
des
Re-
ssour-
ces
natu-
relles
Uni-
ver-
sité
du
Qué-
bec

à Ri-
mous-
ki
Asso-
cia-
tions
profe-
ssio-
nne-
lles
des
tra-
ppeurs
in-
dépen-
dants
Fédé-
ration
des
tra-
ppeurs
ges-
tio-
nnai-
res
du
Qué-
bec
Con-
seils
régio-
naux
de
l'En-
viro-
nne-
ment
1. Contrôle
des
prédateurs
XX XXXX     
2.
Encourager
le
prélèvement
des
populations
d’ours
noirs et
des coyotes
par
le piégeage
X    XX  XX 
3.
Projet de
recherche:
utilisation
de l’ha-
bitat
et de
l’espace
par les
prédateurs
du caribou
XX  X   X   
4.  
Sensi-
bilisation
du public
au
contenu
du Plan
de réta-
blissement
du caribou
de la
Gaspésie
(2002-2012)
XXXXXXXX XXX
5.
Structurer
une
cueillette
d’informa-
tions
sur le
caribou et
ses
prédateurs
à partir des
obser-
vations
faites
au sol
XX  XXX X   
6.
Favoriser
l’exploi-
tation
rationnelle
de
la chasse
sportive
à l’ours
noir dans
les territoires
adjacents au
parc
national de
la Gaspésie
X    XX     
7.   Plan de
protection
de la
faune
  X XXX     
8.   Boni-
fication
du plan
d’aména-
gement
forestier
X   X  XX   
9.  
Encadrer
le
déran-
gement
humain
et le
dévelo-
ppement
récréo-
touris-
tique
X XXXXX     
10.
Revoir les
limites de
l’habitat
légal
du
caribou
X   XXXX    
11. 
Évaluer
la
situation
de
l’exploi-
tation
minière
X      X