Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Annexe B : Effets sur l'environnement et sur les espèces non ciblées

Une évaluation environnementale stratégique (EES) est effectuée pour tous les documents de planification du rétablissement en vertu de la LEP, conformément à La directive du Cabinet sur l'évaluation environnementale des projets de politiques, de plans et de programmes. L'objet de l'évaluation environnementale stratégique est d'incorporer les considérations environnementales à l'élaboration des projets de politiques, de plans et de programmes publics pour appuyer une prise de décisions éclairée du point de vue de l'environnement.

La planification du rétablissement vise à favoriser les espèces en péril et la biodiversité en général. Il est cependant reconnu que des programmes peuvent, par inadvertance, produire des effets environnementaux qui dépassent les avantages prévus. Le processus de planification fondé sur des lignes directrices nationales tient directement compte de tous les effets environnementaux, notamment des incidences possibles sur des espèces ou des habitats non ciblés. Les résultats de l'EES sont directement inclus dans le programme lui-même, mais également résumés dans le présent énoncé, ci-dessous.

Étant donné l’isolement extrême de la plupart des colonies de Mouettes blanches et l’absence quasi généralisée d’autres oiseaux ou d’autres mammifères au voisinage de ces colonies, la plupart des mesures de rétablissement décrites dans le présent programme n'auront aucune répercussion sur d'autres espèces. Il pourrait cependant y avoir une exception pour les oiseaux nichant sur l'île Seymour (où plusieurs autres espèces nichent également), mais comme le secteur en question est un refuge d'oiseaux migrateurs, les effets des mesures de protection du présent programme s’ajoutent aux mesures fédérales existantes.