Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Sommaire

  • La Mouette blanche est un laridé des régions arctiques de taille moyenne que l'on reconnaît à l'âge adulte à son plumage d'un blanc pur, à ses pattes noires et à son bec vert olive; le plumage moucheté de noir est la caractéristique distinctive des jeunes mouettes. L'aire de reproduction de l'espèce est fragmentée et couvre la région circumpolaire; au Canada toutefois, elle ne se reproduit que sur cinq îles, dans l'est de l’Extrême-Arctique. On peut trouver des colonies sur des falaises abruptes de nunataks (sommets de montagnes qui émergent des glaciers), des îles plates isolées ou bien des plateaux de calcaire sans relief notable. La population au Canada est fragmentée et de petite taille; elle a connu un déclin considérable depuis les années 1980. La Mouette blanche est inscrite comme espèce en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

  • En raison de l’éloignement extrême des sites de nidification de la Mouette blanche, certains secteurs susceptibles d’accueillir des colonies n’ont pu faire l’objet de relevés; mais dans l'ensemble, on assiste à une contraction et à un déplacement vers le nord de l’aire de répartition des colonies existantes.

  • Parmi les principales menaces qui pèsent sur l'espèce figurent la chasse illégale (surtout dans l’ouest du Groenland, au cours de la migration), la prédation au sein des colonies occupant des terrains plats et les activités industrielles à proximité des colonies. Parmi les autres menaces potentielles (dont le caractère néfaste n’a pas été démontré) figurent les contaminants, les activités de recherche (perturbations), les changements climatiques et la pollution par les hydrocarbures en mer.

  • Le rétablissement de la Mouette blanche est jugé réalisable sur les plans biologique et technique. Le but à long terme pour cette espèce est de constater, sur les relevés réalisés dans l’ensemble de l'aire de répartition au Canada, que la population a augmenté à plus de 1 000 individus et que la répartition des aires de reproduction est restée la même. Au cours des cinq prochaines années, les objectifs en matière de population et de répartition de la Mouette blanche sont : 1) dans la partie est de l'île d'Ellesmere, préserver et maintenir la moyenne quinquennale de la population de la Mouette blanche au niveau de 2009; 2) sur l'île Seymour, maintenir la population annuelle à 100 individus; 3) sur l'île de Baffin, l'île Cornwallis et l'île Devon, maintenir la présence de Mouettes blanches; 4) maintenir la présence hivernale des Mouettes blanches au Canada, notamment dans les eaux canadiennes du détroit de Davis et de la baie de Baffin ainsi que dans les eaux au large des côtes du Labrador.

  • L’habitat essentiel nécessaire à la survie ou au rétablissement de la Mouette blanche est partiellement désigné dans le présent programme de rétablissement dans 39 sites de reproduction au Nunavut. Les îles suivantes renferment des zones d'habitat essentiel de la Mouette blanche : l'île Seymour, l'île Cornwallis, l'île Devon, l'île d'Ellesmere et la presqu'île Brodeur de l'île de Baffin. De l’habitat essentiel supplémentaire sera désigné dans un plan d’action; la section 7.2 indique les études requises pour désigner l'habitat essentiel.

  • Un plan d'action pour la Mouette blanche est prévu d’ici 2018.