Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Rapport annuel du COSEPAC 2003

Annexe IV.

 

Évaluations des statuts du COSEPAC, mai 2003.

Les résultats sont regroupés selon le taxon, puis selon la catégorie de statut. Une justification de la désignation est donnée pour chaque espèce. Les notes d'évaluation et un court historique des désignations de statut suivent. L'aire de répartition canadienne de chaque espèce (selon la province, le territoire et l'océan) est fournie.

Mammifères

 
Baleine noire de l'AtlantiqueEubalaena glacialisEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Cette espèce, qui n'habite que l'Atlantique Nord, a été grandement réduite par la pêche à la baleine. La population totale compte actuellement 322 baleines (environ 220 à 240 animaux adultes), a diminué au cours de la dernière décennie et connaît une mortalité élevée attribuable aux collisions avec des navires et à l'enchevêtrement dans des engins de pêche. Un modèle démographique perfectionné prévoit à 208 ans le délai moyen de sa disparition de la planète.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 La baleine noire a été considérée comme une espèce distincte et a été désignée " en voie de disparition " en 1980. Le statut a été réexaminé et confirmé comme étant " en voie de disparition " en avril 1985 et en avril 1990. L'espèce a été divisée en deux espèces en mai 2003 afin de permettre une désignation séparée pour la baleine noire de l'Atlantique Nord. La baleine noire de l'Atlantique Nord a été désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Rorqual boréalBalaenoptera borealisEn voie de disparition
 Population du Pacifique
 Justification de la désignation
 Il s'agissait de l'une des espèces les plus abondantes recherchées par les pêcheurs de baleines au large de la côte de la Colombie-Britannique (avec plus de 4 000 individus abattus), et elle était aussi souvent prise dans d'autres zones de l'Est du Pacifique Nord. Des rorquals boréaux n'ont pas été signalés en Colombie-Britannique depuis la fin de la pêche à la baleine et pourraient maintenant être partis (ou disparus). Il y a, s'il en reste, peu d'individus matures dans les eaux de la Colombie-Britannique, et il y a des preuves manifestes d'un important déclin causé par la pêche à la baleine et de l'absence de signes de rétablissement.
 RépartitionOcéan Pacifique 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Taupe de TownsendScapanus townsendiiEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Il existe seulement environ 450 individus matures dans une seule population canadienne ayant une aire de répartition de 13 km², adjacente à une petite aire de l'habitat occupé aux États-Unis. La population est menacée par le piégeage effectué par les entreprises d'extermination des espèces nuisibles et les propriétaires fonciers. L'habitat s'est dégradé par suite de la fragmentation et de l'urbanisation. Il n'y a aucune preuve de déclin depuis les dix dernières années. Il est incertain si l'immigration de la frontière internationale peut aider à rétablir la population canadienne.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " menacée " en avril 1996. Réexamen de son statut : l'espèce a été reclassifiée dans la catégorie de risque plus élevé " en voie de disparition " en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
CarcajouGulo guloEn voie de disparition
 Population de l'Est
 Justification de la désignation
 Il n'y a aucune observation vérifiée de cette espèce au Québec ou au Labrador depuis environ 25 ans, mais il y a des observations non confirmées presque chaque année. Toute population restante serait extrêmement petite et donc en danger élevé de disparition à cause de phénomènes stochastiques tels que les prises accessoires. L'absence apparente de rétablissement, malgré une grande abondance récente de caribous à l'échelle locale, indique que cette population pourrait avoir disparu du Canada.
 RépartitionQC NL 
 Historique du statut
 Tous les carcajoux de l'aire de répartition canadienne étaient considérés comme faisant partie d'une seule population et ont été désignés " préoccupante " en avril 1982. Division en deux populations en avril 1989 (population de l'Est et population de l'Ouest). La population de l'Est a été désignée " en voie de disparition " en avril 1989 et en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Rorqual à bosseMegaptera novaeangliaeMenacée
 Population du Pacifique Nord
 Justification de la désignation
 La pêche à la baleine a beaucoup réduit leur nombre, mais la population du Pacifique Nord semble avoir augmenté au cours des dernières décennies; l'information anecdotique provenant de la Colombie-Britannique indique que les effectifs augmentent. Cependant, il y a une importante ségrégation de la population, et le nombre de rorquals qui utilisent les eaux de la Colombie-Britannique est probablement de quelques centaines. La fidélité élevée aux aires d'alimentation indique que si les animaux sont exterminés dans une aire particulière, il est peu probable que l'aire sera rapidement repeuplée à partir d'autres zones. Deux populations disparues de la Colombie-Britannique n'ont pas manifesté de signes d'immigration de source externe. Les rorquals s'enchevêtrent à l'occasion dans des engins de pêche au large de cette province, bien que l'on ne croit pas que le nombre d'animaux enchevêtrés menace ou limite la population. Bref, les rorquals à bosse en Colombie-Britannique semblent être bien en-dessous des nombres historiques et ne sont pas revenus à certaines parties de leur ancienne aire de répartition.
 RépartitionOcéan Pacifique 
 Historique du statut
 Les populations de l'Ouest de l'Atlantique Nord et du Pacifique Nord ont reçu une seule désignation en avril 1982, celle d'espèce " menacée ". Division en deux populations en avril 1985 (population de l'Ouest de l'Atlantique Nord et population du Pacifique Nord). La population du Pacifique Nord a été désignée " menacée " en 1985. Réexamen et confirmation du statut en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Marsouin communPhocoena phocoenaPréoccupante
 Population du Nord-Ouest de l'Atlantique
 Justification de la désignation
 Les marsouins communs sont largement répartis et peuvent être divisés en trois populations qui estivent dans le golfe du Maine et la baie de Fundy, le golfe du Saint-Laurent et Terre-Neuve-et-Labrador. Nombreux individus (probablement des milliers et peut-être une proportion significative de la population) meurent chaque année en raison de captures accidentelles au cours de la pêche. Une pêche réduite du poisson de fond pourrait avoir contribué à diminuer les prises accessoires, mais les avantages que cela représente pour le marsouin commun, s'il y en a, doivent être quantifiés. Des plans de gestion visant à réduire les prises accessoires sont seulement en place dans le golfe du Maine et la baie de Fundy. Le marsouin commun peut être exclu d'un habitat important par des dispositifs d'harcèlement acoustique associés à l'aquaculture.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 Espèce désignée " menacée " en avril 1990. Réexamen et confirmation du statut en avril 1991. L'espèce a été reclassifiée dans la catégorie de risque moins élevé " préoccupante " en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
CarcajouGulo guloPréoccupante
 Population de l'Ouest
 Justification de la désignation
 La population totale estimée dépasse les 13 000 individus matures. Des déclins ont été signalés en Alberta et dans certaines régions de la Colombie-Britannique et de l'Ontario. Une sous-espèce distincte pourrait avoir disparu de l'île de Vancouver. De nombreuses pelleteries utilisées à l'échelle locale ne sont pas incluses dans les statistiques officielles, et les taux de prises pourraient avoir été sous-déclarés. Cependant, il n'y a aucune preuve d'un déclin des prises. Il n'existe aucune donnée sur les tendances démographiques générales autre que celles fournies par les connaissances locales et les programmes de surveillance des prises. L'habitat de cette espèce est de plus en plus fragmenté par l'activité industrielle, surtout dans la partie sud de son aire de répartition; de plus, l'accès accru par véhicule motorisé augmentera la pression relative aux prises et d'autres perturbations. L'espèce a un taux de reproduction faible et nécessite de vastes aires protégées pour maintenir des populations viables.
 RépartitionYT NT NU BC AB SK MB ON 
 Historique du statut
 Tous les carcajous de l'aire de répartition canadienne étaient considérés comme faisant partie d'une seule population et ont été désignés espèces " préoccupantes " en avril 1982. Division en deux populations en avril 1989 (population de l'Ouest et population de l'Est). La population de l'Ouest a été désignée " préoccupante " en avril 1989. Réexamen et confirmation du statut en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Rorqual à bosseMegaptera novaeangliaeNon en péril
 Population de l'Ouest de l'Atlantique Nord
 Justification de la désignation
 Bien que la pêche à la baleine ait beaucoup réduit son effectif, cette population bien étudiée semble avoir augmenté au moins à une proportion importante de sa taille avant la pêche. La population subit des menaces (y compris l'enchevêtrement dans des engins de pêche, la dégradation de l'habitat dans les aires de reproduction, la reprise éventuelle de la pêche commerciale à la baleine), mais ni la population de l'Atlantique Nord ni aucune de ses sous-populations d'alimentation n'est menacée par les niveaux actuels d'activité ou les niveaux qui peuvent être raisonnablement prévus pour les quelques prochaines années.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 Les populations de l'Ouest de l'Atlantique Nord et du Pacifique Nord ont reçu une seule désignation en avril 1982, celle d'espèce " menacée ". Division en deux populations en avril 1985 (population de l'Ouest de l'Atlantique Nord et population du Pacifique Nord). La population de l'Ouest de l'Atlantique Nord a été désignée " préoccupante " en avril 1985. Réexamen du statut et retrait de la liste (non en péril) en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Rorqual boréalBalaenoptera borealisDonnées insuffisantes
 Population de l'Atlantique
 Justification de la désignation
 Cette espèce est observée au large de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve. Cependant, il n'y a pas suffisamment de données permettant de déterminer l'ampleur de l'appauvrissement provoqué par la pêche à la baleine ou d'évaluer la taille actuelle de la population ou de déterminer si la population s'est rétablie de quelque manière que ce soit depuis la fin de la pêche à la baleine. Les incidences des menaces actuelles, notamment de l'exploration et de la mise en valeur du pétrole et du gaz, sont inconnues. La sous-structure démographique possible est également incertaine.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 Espèce pour laquelle les données étaient insuffisantes en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 

Oiseaux

 
Paruline azuréeDendroica ceruleaPréoccupante
 Justification de la désignation
 Cette espèce se reproduit dans des forêts caducifoliées matures dans le Sud de l'Ontario et le Sud-Ouest du Québec, soit un habitat qui a disparu de la presque totalité de l'aire de reproduction canadienne de l'espèce depuis les 200 dernières années. L'espèce connaît un déclin constant (3 p. 100 par année au cours des 30 dernières années), mais la majeure partie de ce déclin s'est produit au cour de l'aire de répartition de l'espèce aux États-Unis; le nombre d'individus pourrait être assez stable dans l'Est de l'Ontario. Cependant, le nombre d'oiseaux a connu un déclin marquant dans le Sud-Ouest de l'Ontario, et le nombre total d'oiseaux dans tout le Canada est faible, soit moins de 2 000 individus matures. Les deux principaux facteurs limitant cette espèce sont la destruction de l'habitat dans les aires de reproduction, de migration et d'hivernage et la fragmentation des habitats existants.
 RépartitionON QC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en avril 1993. Réexamen et confirmation du statut en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 

Reptiles

 
Boa caoutchoucCharina bottaePréoccupante
 Justification de la désignation
 Bien que cette espèce soit largement répandue en Colombie-Britannique, son statut est difficile à déterminer car l'espèce est cryptique. Toutefois, des recherches indiquent que cette espèce est peu commune et répartie de façon éparse. Étant donné que l'abondance de l'espèce est peu documentée, cette dernière pourrait se trouver dans la catégorie " données insuffisantes ", mais les caractéristiques du cycle biologique de l'espèce, telles qu'un faible taux de reproduction, un âge tardif de maturité et une longévité prolongée, la rendent vulnérable aux activités anthropiques. Ainsi, cette espèce mérite le statut actuel jusqu'à ce qu'une enquête approfondie démontre qu'elle est soit plus en péril, soit en sécurité.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Couleuvre du Nord-OuestThamnophis ordinoidesNon en péril
 Justification de la désignation
 Bien que cette espèce ait une répartition plutôt restreinte au Canada et qu'elle soit exposée à plusieurs menaces (mortalité sur les routes, perte de l'habitat et déprédation par les chats domestiques et sauvages) et à une persécution directe, elle semble être abondante et n'avoir subi des déclins que dans les régions où le développement urbain est le plus intensif.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " non en péril " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 

Amphibiens

 
Crapaud du CanadaBufo hemiophrysNon en péril
 Justification de la désignation
 Malgré la perte continue de l'habitat de terres herbeuses indigènes et la dégradation des terres humides nécessaires à la reproduction, des renseignements récents indiquent que les populations de crapauds du Canada, même si elles ont une répartition éparse et affichent des déclins dans le Centre-Sud de l'Alberta, demeurent nombreuses et largement réparties dans la majeure partie de l'aire de répartition canadienne de l'espèce.
 RépartitionNT AB SK MB 
 Historique du statut
 Espèce désignée " non en péril " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Crapaud des plainesSpea bombifronsNon en péril
 Justification de la désignation
 Malgré la perte continue de l'habitat de terres herbeuses indigènes et la dégradation des terres humides nécessaires à la reproduction, le maintien de grandes aires des parties plus méridionales de son aire de répartition dans des réserves de pâturage, ainsi que de récentes observations d'occurrences dans sa vaste aire de répartition, indiquent que la situation de cette espèce est plus saine que ne le laissaient entrevoir des renseignements antérieurs.
 RépartitionAB SK MB 
 Historique du statut
 Espèce désignée " non en péril " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 

Poissons

 
Morue francheGadus morhuaEn voie de disparition
 Population de Terre-Neuve-et-Labrador
 Justification de la désignation
 La morue dans les eaux intérieures et les eaux extracôtières du Labrador et du Nord-Est de Terre-Neuve, y compris le Grand Banc, a connu un déclin de 97 p. 100 depuis le début des années 1970 et de plus de 99 p. 100 depuis le début des années 1960. Elle est maintenant au niveau historique le plus bas. Il n'y a eu pratiquement aucun rétablissement de l'abondance ou de la structure par âge de la morue dans les eaux extracôtières depuis les moratoires imposés en 1992 et en 1993. Les menaces à la persistance comprennent la pêche (maintenant arrêtée), la prédation par les poissons et les phoques et les changements naturels et ceux produits par la pêche sur l'écosystème.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 L'espèce était considérée comme étant une seule unité et a été désignée " préoccupante " en avril 1998. Lorsque l'espèce a été divisée en populations séparées en mai 2003, la population de Terre-Neuve-et-Labrador a été désignée " en voie de disparition ". Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Saumon sockeye (saumon rouge)Oncorhynchus nerkaEn voie de disparition
 Population Cultus
 Justification de la désignation
 La population Cultus possède des caractéristiques génétiques et biologiques uniques (délai de la migration des adultes dans l'estuaire du Fraser, résidence prolongée dans le lac avant le frai, frai exclusivement dans le lac, frai tardif, alevins en eau profonde). L'absence de succès des tentatives antérieures de transplantation du saumon sockeye dans le lac Cultus et d'autres lacs indique que le saumon sockeye Cultus ne peut pas être remplacé. La population Cultus s'est effondrée principalement en raison de la surexploitation, y compris des prises dirigées et accidentelles de la pêche d'espèces mixtes à des niveaux supérieurs aux niveaux durables. Une autre importante source d'incidences sur les adultes en frai depuis 1995 a été une mortalité très élevée avant le frai, associée à une migration inhabituellement hâtive dans l'eau douce et à une infestation par le parasite Parvicapsula. Il y a également des incidences écologiques sur l'habitat du lac attribuables à la colonisation de la myriophylle en épi, à l'aménagement foncier, à la canalisation des cours d'eau, à l'apport nutritif et à l'utilisation récréative. Dans les présentes conditions, il y a une probabilité élevée de disparition du saumon sockeye Cultus.
 RépartitionBC Océan Pacifique 
 Historique du statut
 Espèce désignée d'urgence " en voie de disparition " en octobre 2002. Réexamen et confirmation du statut en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Saumon sockeye (saumon rouge)Oncorhynchus nerkaEn voie de disparition
 Population Sakinaw
 Justification de la désignation
 La population Sakinaw possède des caractéristiques génétiques et biologiques uniques (entrée hâtive dans la rivière, résidence prolongée dans le lac avant le frai, petite taille des adultes, faible fécondité et grands saumoneaux). L'absence de succès des tentatives antérieures de transplantation du saumon sockeye dans le lac Sakinaw et d'autres lacs indique que le saumon sockeye Sakinaw ne peut pas être remplacé. La population Sakinaw s'est effondrée principalement en raison de la surexploitation, y compris des prises dirigées et accidentelles de la pêche d'espèces mixtes à des niveaux supérieurs aux niveaux durables. De plus, le débit et le niveau de l'eau ont parfois été insuffisants pour permettre aux adultes d'entrer dans le lac. Il y a également des incidences écologiques sur l'habitat du lac attribuables à l'exploitation forestière, à l'aménagement résidentiel et à l'utilisation de l'eau. Puisqu'il reste très peu de poissons, la population est à grand risque de disparition, et ce, même en raison d'incidences mineures de la pêche, du braconnage, des entraves à la migration de frai, de la prédation, de la dégradation de l'habitat et de l'utilisation de l'eau.
 RépartitionBC Océan Pacifique 
 Historique du statut
 Espèce désignée d'urgence " en voie de disparition " en octobre 2002. Réexamen et confirmation du statut en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Morue francheGadus morhuaMenacée
 Population du Nord laurentien
 Justification de la désignation
 Les morues dans le Nord du golfe du Saint-Laurent et le long de la côte sud de Terre-Neuve comprennent un assemblage de stocks au sein duquel il y a un mélange considérable. Elles connaissent actuellement de bas niveaux en tant que groupe et dans l'ensemble ont connu un déclin d'environ 80 p. 100 au cours des trente dernières années. Cependant, il existe des preuves que les niveaux actuels d'abondance ne sont pas sans précédents pour la morue sur la côte sud de Terre-Neuve, et la population y est stable depuis 1974. Les menaces à la persistance comprennent la pêche (maintenant arrêtée dans le Nord du golfe), la prédation par les poissons et les phoques et les changements naturels et ceux produits par la pêche sur l'écosystème.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 L'espèce était considérée comme étant une seule unité et a été désignée " préoccupante " en avril 1998. Lorsque l'espèce a été divisée en populations séparées en mai 2003, la population du Nord laurentien a été désignée " menacée ". Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
BrosmeBrosme brosmeMenacée
 Justification de la désignation
 La population principale de ce grand poisson benthique, solitaire et à croissance lente réside dans le golfe du Maine et le Sud-Est du plateau néo-écossais. Elle connaît un déclin depuis 1970. Au cours de trois générations, le taux de déclin est de plus de 90 p. 100 et, au fil du temps, ce poisson se trouve de moins en moins dans les chaluts servant à des relevés. La pêche, sans restriction jusqu'en 1999, est maintenant plafonnée, mais demeure une cause de mortalité. Cette espèce appartient à un genre monotypique de l'Atlantique Nord.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 Espèce désignée " menacée " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Cisco à mâchoires égalesCoregonus zenithicusMenacée
 Justification de la désignation
 Cette espèce a disparu des lacs Huron et Érié et connait un déclin dans le lac Supérieur et le Grand lac des Esclaves Elle est toujours présente dans le lac Nipigon et dans de nombreux lacs de plus petite taille où son statut n'est pas bien connu. Les menaces comprennent la pêche, l'introduction d'espèces exotiques et le changement climatique.
 RépartitionNT AB SK MB ON 
 Historique du statut
 Espèce désignée " menacée " en avril 1987. Réexamen et confirmation du statut en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Morue francheGadus morhuaPréoccupante
 Population des Maritimes
 Justification de la désignation
 Les morues franches dans le Sud du golfe du Saint-Laurent, sur l'ensemble du plateau néo-écossais et dans le golfe du Maine comprennent un assemblage hétérogène de stocks qui connaissent de faibles niveaux d'abondance en tant que groupe. Ces niveaux ne sont pas sans précédents pour la morue dans le Sud du golfe, le Sud-Ouest du plateau néo-écossais, la baie de Fundy et le banc Georges, mais celles se trouvant dans l'Est du plateau néo-écossais sont à des niveaux historiques les plus bas et connaissent un déclin continu en l'absence de la pêche dirigée. Dans l'ensemble, la morue de la région entière a connu un déclin de 14 p. 100 au cours des 30 dernières années et a fait preuve d'une vulnérabilité aux activités anthropiques. Les menaces à la persistance comprennent la pêche dirigée, les prises accessoires dans d'autres pêches, la prédation naturelle et les changements naturels et ceux produits par la pêche sur l'écosystème.
 RépartitionOcéan Atlantique 
 Historique du statut
 L'espèce était considérée comme étant une seule unité et a été désignée " préoccupante " en avril 1998. Lorsque l'espèce a été divisée en populations séparées en mai 2003, la population des Maritimes a été désignée " préoccupante ". Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Morue francheGadus morhuaPréoccupante
 Population de l'Arctique
 Justification de la désignation
 La morue dans les eaux arctiques se trouve principalement dans quelques lacs salés côtiers, et le nombre d'adultes ne comporterait pas plus que quelques milliers d'individus. L'incertitude relative au nombre réel de niches et de populations rend difficile l'assignation de tout statut de risque plus élevé, mais les populations connues sont vulnérables aux activités anthropiques. Une pêche faiblement réglementée est une menace possible.
 RépartitionOcéan Arctique 
 Historique du statut
 L'espèce était considérée comme étant une seule unité et a été désignée " préoccupante " en avril 1998. Lorsque l'espèce a été divisée en populations séparées en mai 2003, la population de l'Arctique a été désignée " préoccupante ". Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Fondule barréFundulus diaphanusPréoccupante
 Population de Terre-Neuve
 Justification de la désignation
 La population est séparée des autres par un important obstacle aux déplacements, c.-à-d. 200 km d'océan. Les populations de Terre-Neuve ont une zone d'occupation très limitée. La possibilité d'une expansion de l'aire de répartition est limitée par des pentes escarpées ainsi que par des rapides et/ou des chutes infranchissables. La dégradation de l'habitat résultant d'une exploitation forestière proposée aurait une incidence négative sur les populations de certaines régions.
 RépartitionNL 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en avril 1989. Réexamen et confirmation du statut en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Bouche coupanteAcrocheilus alutaceusNon en péril
 Justification de la désignation
 La répartition canadienne de cette espèce est limitée à quelques populations isolées dans le Centre-Sud de la Colombie-Britannique où celles-ci se trouvent en faibles densités mais semblent stables et ne sont pas sujettes à tout facteur connu qui pourrait les mettre en péril.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce pour laquelle les données étaient insuffisantes en avril 1997. La situation a été réexaminée en mai 2003, et l'espèce a été inscrite dans la catégorie " non en péril ". Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Loup ocelléAnarrhichthys ocellatusNon en péril
 Justification de la désignation
 L'aspect physique et le comportement charismatiques du loup ocellé en présence de plongeurs l'ont rendu l'un des poissons favoris en ce qui concerne la prise de photographies sous-marines. La communauté de plongée en scaphandre autonome ne considère plus la pêche du loup ocellé comme un sport, et cette attitude prépondérante envers l'espèce constitue une grande protection. En l'absence de tout facteur d'exploitation important ou de pertes d'habitat, ainsi qu'en raison du fait qu'on ait signalé des populations adultes apparemment stables et abondantes, l'avenir du loup ocellé semble protégé.
 RépartitionOcéan Pacifique 
 Historique du statut
 Espèce désignée " non en péril " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Terrassier à six lignesAcantholumpenus mackayiDonnées insuffisantes
 Justification de la désignation
 Les données concernant la taille de la population et la répartition sont insuffisantes.
 RépartitionOcéan Arctique 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en avril 1989. Réexamen du statut en mai 2003 et inscription à la catégorie d'espèces pour lesquelles les données sont insuffisantes. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 

Lépidoptères

 
MormonApodemia mormoEn voie de disparition
 Population des montagnes du Sud
 Justification de la désignation
 La population des montagnes du Sud du mormon est très petite et isolée, un cas isolé septentrional d'une espèce dont la principale aire de répartition se trouve dans le Sud-Ouest des États-Unis. Les papillons sont confinés à une très petite aire dans une vallée étroite dans une région peuplée du Sud de la Colombie-Britannique. Le fond de la vallée est également une importante voie de circulation et de services publics. Le papillon est vulnérable aux événements stochastiques naturels, et les activités des humains peuvent facilement entraîner la disparition du Canada des colonies.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
MormonApodemia mormoMenacée
 Population des Prairies
 Justification de la désignation
 La population des Prairies de cette espèce est un cas isolé septentrional d'une espèce dont l'aire de répartition principale se trouve dans le Sud-Ouest des États-Unis. Les populations connues ne sont pas actuellement menacées par les activités anthropiques, et la moitié des sites connus sont à l'intérieur des limites d'un parc national. Cependant, la population totale est assez petite, elle subit probablement des fluctuations extrêmes, elle est limitée à un habitat précis et se trouve dans une aire extrêmement limitée, la rendant ainsi vulnérable aux phénomènes stochastiques.
 RépartitionSK 
 Historique du statut
 Espèce désignée " menacée " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 

Mollusques

 
Ptychobranche réniformePtychobranchus fasciolarisEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Cette espèce a disparu d'environ 70 p. 100 de son aire de répartition historique au Canada en raison des incidences de la moule zébrée et des pratiques d'utilisation des terres. Elle se limite maintenant aux rivières Sydenham Est et Ausable. Bien que les deux populations semblent se reproduire, il existe des preuves du déclin de leur abondance dans la rivière Sydenham Est. Les effets de l'agriculture, incluant l'envasement, ont éliminé les populations des rivières Grand et Thames, et menacent l'existence continue de cette espèce au Canada.
 RépartitionON 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Obovarie rondeObovaria subrotundaEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Cette espèce a disparu de 90 p. 100 de son ancienne aire de répartition au Canada. Les populations des rivières Grand et Thames sont disparues, et les populations de la rivière Sydenham connaissent un déclin. Tout cela est causé par les effets combinés de la pollution et des incidences de l'agriculture. La plupart des populations des Grands Lacs sont disparues en raison des incidences de la moule zébrée, et la population restante dans le delta St. Clair, près de l'île Walpole, pourrait être en péril. Si le dard de sable est l'hôte de cette espèce, alors le déclin de ce poisson menacé aurait une incidence sur la survie de la moule.
 RépartitionON 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Limace-sauteuse dromadaireHemphillia dromedariusMenacée
 Justification de la désignation
 Un mollusque rare se trouvant sur l'île de Vancouver. Tous les sites connus se situent dans des peuplements vieux ou dans des forêts qui comportent des caractéristiques de peuplement vieux.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " menacée " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Limace-sauteuse glanduleuseHemphillia glandulosaPréoccupante
 Justification de la désignation
 La perte et la fragmentation de l'habitat causées par les pratiques forestières de coupe à blanc modifient la quantité et la qualité des débris ligneux grossiers qui offrent un refuge aux limaces et pourraient limiter les déplacements relatifs à la dispersion. Cette espèce existe dans l'extrémité nord de son aire de répartition dans le Sud de l'île de Vancouver, et le faible nombre de populations dispersées rend l'espèce vulnérable aux perturbations naturelles et anthropiques.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 

Plantes

 
Grand silène de ScoulerSilene scouleri ssp. grandisEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Il s'agit d'une espèce dont l'occurrence géographique est extrêmement limitée au Canada, avec moins de 350 plantes comprenant trois populations restantes qui se trouvent sur de très petites îles. En plus d'autres disparitions du Canada de populations historiques, une population de l'île de Vancouver a récemment disparu du Canada. Ces îles sont situées au sein d'une zone comportant d'importantes activités marines et récréatives, où les plantes envahissantes et les activités anthropiques présentent des risques continus.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Platanthère blanchâtre de l'EstPlatanthera leucophaeaEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Il s'agit d'une espèce vivace présente dans des habitats de terres humides restants et dispersés et dans des prairies mésoïques, dont la taille de la population a subi des déclins importants, et qui continue d'être en péril en raison d'un changement supplémentaire de l'habitat à cause des processus de succession, de l'aménagement foncier, des changements de la nappe phréatique et de la propagation d'espèces envahissantes.
 RépartitionON 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en avril 1986. Réexamen de son statut : l'espèce a été reclassifiée dans la catégorie de risque plus élevé " en voie de disparition " en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur une mise à jour d'un rapport de situation.
 
Tritéléia de HowellTriteleia howelliiEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Il s'agit d'une espèce extrêmement limitée géographiquement, dont une petite population se trouve dans quelques sites dispersés au sein d'habitats restants de chênes de Garry. Elle se trouve dans une région fortement urbanisée. Les risques continus pour l'espèce proviennent de facteurs tels que la perte de l'habitat, la concurrence avec des espèces envahissantes et la fragmentation de l'habitat.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Jonc de KelloggJuncus kelloggiiEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Il s'agit d'une toute petite espèce annuelle discrète, dont le nombre ne dépasse probablement pas 600 plantes. Elle se trouve dans un seul microhabitat humide saisonnier, qui est assujetti aux incidences des activités anthropiques de récréation et d'exploitation au sein d'un parc urbain situé dans un habitat rare à l'échelle nationale de chênes de Garry.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Polystic de LemmonPolystichum lemmoniiMenacée
 Justification de la désignation
 Cette espèce comporte une seule petite population présente dans une aire extrêmement limitée géographiquement d'un habitat spécialisé qui consiste en des sols peu profonds sur des substrats rocheux de serpentine, riches en métaux lourds. La population est considérablement isolée d'autres populations semblables dans l'État voisin situé au sud et se trouve dans une aire possiblement sujette à l'extraction minière.
 RépartitionBC 
 Historique du statut
 Espèce désignée " menacée " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.
 
Aster très élevéSymphyotrichum praealtumMenacée
 Justification de la désignation
 Il s'agit d'une espèce extrêmement limitée géographiquement qui a connu un rétrécissement de son aire de répartition et qui se trouve surtout dans des habitats de prairies restants et fragmentés. Il y a peu d'occurrences et il y a des risques continus provenant de la perte progressive d'habitats et de populations causée par sa présence principalement dans des milieux urbanisés.
 RépartitionON 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en avril 1999. Réexamen de son statut : l'espèce a été reclassifiée dans la catégorie de risque plus élevé " menacée " en mai 2003.Dernière évaluation fondée sur un rapport de situation existant.
 
Rosier sétigèreRosa setigeraPréoccupante
 Justification de la désignation
 Il s'agit d'un arbuste d'habitats de prairie restants et de clairières, qui est également capable de coloniser une variété de sites perturbés ouverts au sein d'une région limitée géographiquement et d'un point de vue climatique où se poursuit le déclin de l'étendue et de la qualité de l'habitat. Les menaces incluent des facteurs tels que l'expansion urbaine et l'utilisation intensive des terres agricoles.
 RépartitionON 
 Historique du statut
 Espèce désignée " préoccupante " en avril 1986. La situation a été réexaminée, et l'espèce a été inscrite à la catégorie de risque plus élevé " menacée " en mai 2002. L'espèce a été reclassifiée dans la catégorie de risque moins élevé " préoccupante " en mai 2003. Dernière évaluation fondée sur un rapport de situation existant accompagné d'un addenda.
 

Mousses

 
Andersonie charmanteBryoandersonia illecebraEn voie de disparition
 Justification de la désignation
 Cette espèce est endémique de l'Est de l'Amérique du Nord. Elle atteint sa limite la plus au nord dans le Sud de l'Ontario, où on ne la trouve actuellement que dans trois endroits seulement; elle y couvre une région de moins de 14 m². Bien qu'elle ait été observée auparavant dans cinq sites supplémentaires au Canada, elle n'a pas été observée lors de récentes études sur le terrain. L'espèce croît dans des forêts de feuillus humides et ne se disperse pas facilement. Au Canada, elle se trouve dans des terrains boisés gravement fragmentés par une urbanisation et une agriculture intensives. Le statut de cette espèce repose sur le petit nombre d'endroits où on la trouve, sur la petite taille de la population et sur le déclin de la quantité et de la qualité de l'habitat forestier.
 RépartitionON 
 Historique du statut
 Espèce désignée " en voie de disparition " en mai 2003. Évaluation fondée sur un nouveau rapport de situation.

Nota : Les rapports pour l'Antennaire stolonifère (Antennaria flagellaris), le Collomia délicat (Collomia tenella), le Psilocarphe nain (Psilocarphus brevissimus var. brevissimus) et la Tonelle délicate (Tonella tenella) ont été retirés afin de permettre l'incorporation de renseignements supplémentaires.