Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le liléopsis de l’Est (Lilaeopsis chinensis) au Canada – Mise à jour

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Bien que le statut d’espèce préoccupante lui ait été attribué par le COSEPAC en 1987, le liléopsis de l’Est ne bénéficie d’aucune protection juridique au Canada. Le Centre de données sur la conservation du Canada atlantique lui a attribué la cote S1 (fortement en péril), et le ministère des Ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse l’a classé espèce en péril ou présumément en péril. Bien que l’espèce soit présente uniquement en Nouvelle-Écosse, la cote N2 lui a été attribuée pour l’ensemble du Canada (NatureServe Explorer, 2001). Le liléopsis de l’Est n’est pas désigné par l’Endangered Species Act de la Nouvelle-Écosse et ne bénéficie d’aucune protection juridique dans la province.

À l’échelle mondiale, le liléopsis de l’Est est considéré très commun et manifestement non en péril, avec la cote G5 (NatureServe Explorer, 2001). Aux États-Unis, l’espèce est mentionnée pour tous les États côtiers de l’Atlantique et du golfe du Mexique; cependant, seulement huit États lui ont attribué un statut de conservation. Ainsi, l’espèce est considérée très rare (S2) au Maine, au New Hampshire et dans l’État de New York, rare (S3) en Caroline du Nord et au Connecticut, commune (S4) au New Jersey et très commune (S5) au Delaware (NatureServe Explorer, 2001). Au Rhode Island, le liléopsis de l’Est n’a pas été signalé depuis 1900, et la cote SH lui a été attribuée (Enser, 2002). Le liléopsis de l’Est a le statut d’espèce menacée dans l’État de New York, et sa situation est jugée préoccupante au Connecticut (Young, 2001; Connecticut Department of Environmental Protection, 2002).