Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le liléopsis de l’Est (Lilaeopsis chinensis) au Canada – Mise à jour

Résumé technique

Lilaeopsis chinensis

Liléopsis de l’Est – Eastern Lilaeopsis

Répartition au Canada :

Nouvelle-Écosse

Information sur la répartition

Zone d’occurrence (km²) :

90 km² (bande de 0,5 km de largeur sur à peu près toute la longueur de la côte entre la Tusket et la LaHave)

Préciser la tendance (en déclin, stable, en expansion, inconnue).

Aire de répartition stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occurrence (ordre de grandeur > 1)?

Aucun signe de fluctuation

Zone d’occupation (km²) :

9 km² (bande de 0,5 km de largeur sur la partie de la côte où l’espèce a été observée)

Préciser la tendance (en déclin, stable, expansion, inconnue).

Aire de répartition stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes dans la zone d’occupation (ordre de grandeur > 1)?

Aucun signe de fluctuation

Nombre d’emplacements existants.

3

Préciser la tendance du nombre d’emplacements (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’emplacements (ordre de grandeur >1)?

Aucun signe de fluctuation

Tendance de l’habitat : préciser la tendance de l’aire, de l’étendue ou de la qualité de l’habitat (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Aire, étendue et qualité stables

Information sur la population

Durée d’une génération (âge moyen des parents dans la population :  indiquer en années, en mois, en jours, etc.).

Inconnue (plante herbacée vivace)

Nombre d’individus matures (reproducteurs) au Canada (ou préciser une gamme de valeurs plausibles).

130 000 à 187 000 (d’après le nombre de fleurs estimé pour les trois sites)

Tendance de la population quant au nombre d’individus matures (en déclin, stable, en croissance ou inconnue).

Inconnue mais probablement stable

S’il y a déclin, % du déclin au cours des dernières/prochaines dix années ou trois générations, selon la plus élevée des deux valeurs (ou préciser s’il s’agit d’une période plus courte).

s/o

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre d’individus matures (ordre de grandeur > 1)?

Aucun signe de fluctuation

La population totale est-elle très fragmentée (la plupart des individus se trouvent dans de petites populations, relativement isolées [géographiquement ou autrement] entre lesquelles il y a peu d’échanges, c.-à-d. migration réussie de < 1 individu/année)?

Oui

Énumérer chaque population et donner le nombre d’individus matures dans chacune.

  • Tusket : 84 000-110 000;
  • Medway : 46 000-77 000;
  • LaHave : <300
  • (nombre approximatif de fleurs, pris comme mesure relative de la capacité de reproduction des sujets, qui se multiplient principalement par voie végétative)

Préciser la tendance du nombre de populations (en déclin, stable, en croissance, inconnue).

Stable

Y a-t-il des fluctuations extrêmes du nombre de populations (ordre de grandeur >1)?

Aucun signe de fluctuation

Menaces (réelles ou imminentes pour les populations ou les habitats)

Aucune menace pour l’heure; cependant, dans le passé, la construction d’une route et le dépôt de matériaux ont causé la destruction d’une petite partie de l’habitat de l’espèce et probablement d’un certain nombre de sujets, et ce type de dommage est susceptible de se reproduire.

Effet d’une immigration de source externe

Statut ou situation des populations de l’extérieur?

États-Unis : espèce rare (S2) au Maine, au New Hampshire et au New York, rare (S3) en Caroline du Nord et au Connecticut, commune (S4) au New Jersey et très commune (S5) au Delaware

Une immigration a-t-elle été constatée ou est-elle possible?

Peu probable

Des individus immigrants seraient-ils adaptés pour survivre au Canada?

Probablement

Y a-t-il suffisamment d’habitat disponible au Canada pour les individus immigrants?

Oui

Peut-il y avoir sauvetage par des populations de l’extérieur?

Peu probable

Analyse quantitative

Non applicable

Autres désignations

Espèce préoccupante (statut attribué par le COSEPAC en 1987)

Statut et justification de la désignation

Statut : Espèce préoccupante

Code alphanumérique : Non applicable

Justification de la désignation : Petite plante herbacée vivace se reproduisant par des graines et, à grande échelle, par propagation végétative. Géographiquement très limitée, elle n’est présente que dans trois estuaires de la Nouvelle-Écosse. Sa zone d’occupation est très petite, mais sa population est de grande taille. Aucun déclin important n’a été signalé au cours des 15 dernières années. Cette espèce ne semble pas faire l’objet de menaces immédiates; cependant, le développement futur ou la dégradation éventuelle des rivages pourrait détruire les populations existantes.

Application des critères

  • Critère A (Population totale en déclin) : non applicable; aucun signe de déclin observé.
  • Critère B (Aire de répartition peu étendue, et déclin ou fluctuation) : non applicable; aucun signe de déclin observé; les sites existants sont relativement stables.
  • Critère C (Petite population totale et déclin) : non applicable; population importante; aucun déclin notable observé.
  • Critère D (Très petite population, ou aire de répartition restreinte) : non applicable; l’espèce est confinée à trois estuaires, mais son effectif est important, et il ne semble peser sur elle aucune menace susceptible d’entraîner sa disparition à court terme.
  • Critère E (Analyse quantitative) : non applicable