Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

L’arnoglosse plantain (Arnoglossum plantagineum)

Sommaire du rapport de situation

Lorsque le COSEPAC lui a attribué le statut d’espèce vulnérable, en 1988 (Keddy, 1988), l’arnoglosse plantain (Arnoglossum plantagineum Raf., alors classé sous Cacalia plantaginea [Raf.] Shinners) était répertorié pour quatre régions d’Ontario : tourbières minérotrophes riveraines du lac Huron, situées du côté ouest de la péninsule Bruce; herbaçaies riveraines de la rivière Maitland et de la rivière Ausable, situées à faible distance du lac Huron; lac Simcoe (un individu isolé). La situation de l’espèce n’a pas beaucoup évolué depuis 1988. Les recherches effectuées par plusieurs personnes ont mené à la découverte d’autres populations; d’après les relevés que j’ai effectués en 1998, le nombre de pieds florifères avait augmenté dans bon nombre de populations. L’accroissement apparent de l’effectif de l’arnoglosse plantain est peut-être en partie attribuable au fait que les conditions climatiques ont été plus favorables à la floraison de l’espèce en 1998 qu’en 1988. La construction de chalets et le fauchage de l’herbe menacent en permanence les rives du lac Huron.