Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le cisco à museau court (Coregonus reighardi) au Canada

Taille et tendances des populations

La pêche aux ciscos d’eau profonde (communément appelée pêche des « chubs ») était très importante dans les Grands Lacs, mais les prises étaient rarement identifiées à l’espèce (Lawrie et Rahrer 1973). Trop peu de prises de ciscos à museau court (identifiées à l’espèce) ont été documentées de manière systématique pour que l’on puisse évaluer la taille et les tendances des populations.

Webb et Todd (1995) ont documenté la capture d’un total de 324 individus dans le lac Huron sur seulement 11 années entre 1919 et 1985. Après la première mention d’un cisco à museau court en 1919 (un seul spécimen), l’espèce n’a pas été signalée dans le lac Huron avant 1956 (106 individus). Elle a été signalée par la suite en 1966 (2), en 1967 (3), en 1973 (9), en 1974 (2), en 1975 (197), en 1977 (1), en 1980 (1), en 1982 (1) et en 1985 (1). Malgré un échantillonnage intensif des prises commerciales et des relevés d’évaluation menés dans la baie Georgienne en 1992 et en 1993 (Webb et Todd, 1995) ainsi qu’un échantillonnage ciblé de toutes les stations canadiennes de l’espèce en 2002 et en 2003 (N. E. Mandrak, données inédites), aucun cisco à museau court n’a été capturé. Un autre cisco d’eau profonde, le cisco à mâchoires égales (C. zenthicus), a été capturé récemment (2002 et 2003) dans le lac Huron, alors qu’on ne l’avait pas observé depuis 1985 (N. E. Mandrak, données inédites). Par conséquent il est possible, quoique improbable à la lumière des derniers échantillonnages, que le cisco à museau court soit toujours présent dans le lac Huron.

Le National Biological Service (NBS, actuellement une section de la United States Geological Survey) a mené un programme de surveillance intermittente des pêches dans le lac Michigan entre 1951 et 1955. Ce programme est mis en œuvre de façon continue depuis 1960 (Webb et Todd, 1995). Au cours des années 1950, 2 446 ciscos à museau court ont été capturés. En 1960 et en 1961, 1 107 individus ont été capturés. Entre 1962 et 1967, pas plus de 10 individus ont été capturés annuellement et seulement un individu (aucun en 1971 et en 1973) a été capturé par année entre 1968 et 1982, dernière année où un cisco à museau court a été signalé dans le lac Michigan.

On ne dispose que de rares données sur le cisco à museau court dans le lac Ontario (Webb et Todd, 1995). Deux ciscos à museau court y ont été capturés pour la dernière fois en 1964. Les relevés subséquents du ministère des Pêches et des Océans (2002, bassin ouest seulement; N. E. Mandrak, données inédites) et du NBS (Webb et Todd, 1995) n’ont révélé la présence d’aucun spécimen.