Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Tortue musquée (Sternotherus odoratus) au Canada

Taille et tendances des populations

Les données sont insuffisantes pour estimer l’effectif total de l’espèce au Canada. L’effectif semble fragmenté dans l’ensemble du Centre-Sud de l’Ontario. On a signalé la présence de tortues musquées dans 28 districts de la province entre 1881 et 1997 (CIPN, données inédites) (tableau 1). À certains endroits, les populations sont assez abondantes : dans la baie Twelve Mile, par exemple, on a marqué 575 individus entre 1991 et 1997 (Edmonds, 1998); au lac Big Clear, on en a observé 69 dans le cadre de relevés occasionnels réalisés entre 1983 et 1990 (CIPN, données inédites; R. Saumure, comm. pers.). Dans certains autres districts, on présume la présence d'une population sur la foi d’une seule observation. Au Québec, on n’a trouvé des tortues musquées que dans deux comtés (Hull et Pontiac) (Chabot et St. Hilaire, 1991), et dans les deux cas, on n'a observé qu'un petit nombre d’individus.

Pour 11 (41 p. 100) des 27 districts ontariens où l’on avait signalé la présence de la tortue musquée, il n’y a eu aucune mention de l’espèce depuis 1984 (tableau 1). Il se pourrait que les populations d’un grand nombre de ces districts aient disparu (M. Oldham, comm. pers.). La plupart de ces 12 districts sont situés dans l’extrême sud-ouest de la province, région soumise à une activité agricole intense et à une expansion urbaine. Bien que les tortues musquées soient très discrètes et qu’on ne puisse normalement les observer que si on les cherche délibérément (Bendall, 1959; Lamond, 1994), il est étonnant qu’elles semblent avoir disparu de la plupart des régions fortement développées où le nombre d’observateurs potentiels est plus élevé (p. ex. district de Hamilton-Wentworth; Lamond, 1994). Quoiqu’il en soit, il serait sage de faire des recherches dans les régions où il y a longtemps que l'on a mentionné la présence de tortues afin d’y confirmer ou d’y infirmer leur disparition.

Tableau 1. Liste des districts ontariens où l’on a signalé la présence du Sternotherus odoratus. Première et dernière années où la présence de l’espèce a été signalée (CIPN, données inédites)
DistrictPremière mentionDernière mention
Peel (MRNote de bas de pagea)
1969
1969
Sudbury (MR)
1970
1970
Durham (MR)
1974
1975
Hastings
1977
1977
Halton (MR)
1977
1977
Hamilton-Wentworth
1932
Kent
1970
1978
Nipissing
1978
1978
Niagara (MR)
1979
1979
Brant
1979
1980
Simcoe
1961
1984
Haldimand-Norfolk (MR)
1978
1985
Ottawa-Carleton (MR)
1958
1987
Northumberland
1973
1987
Lennox et Addington
1988
1988
York
1858
1988
Essex
1881
1989
Frontenac
1931
1989
Lanark
1926
1989
Prince Edward
1941
1990
Lambton
1957
1990
Renfrew
1992
1992
Peterborough
1958
1992
Victoria
1993
1993
Leeds et Grenville
1936
1994
Muskoka
1925
1995
Parry Sound
1973
1997

Notes de bas de page

Note de bas de page a

MR = municipalité régionale.

Retour à la référence de la note de bas de pagea

Note de bas de page b

Tiré de Lamond (1994).

Retour à la référence de la note de bas de pageb