Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur la Tortue musquée (Sternotherus odoratus) au Canada

Protection actuelle et autres désignations

En Ontario, la tortue musquée figure sur la liste des « reptiles spécialement protégés » en vertu de l’annexe 9 de la Loi sur la protection du poisson et de la faune de 1997. Au Québec, elle est protégée en vertu de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune et de la Loi sur les espèces menacées et vulnérables. Dans ces deux provinces, il est illégal de chasser, piéger, conserver, vendre, acheter ou transporter des spécimens vivants sans une autorisation du gouvernement.

L’organisme The Nature Conservancy a attribué à cette espèce la cote « G5 » (très commune) à l’échelle mondiale. L'espèce est en effet très commune dans l’Est des États-Unis, pays où on peut la trouver dans les commerces d’animaux de compagnie. La demande est toutefois plus faible que l’offre. (Ces tortues sont actuellement vendues 10 $ pièce.) Ce commerce pratiqué aux États-Unis ne menace guère les tortues musquées du Canada. La tortue musquée est cotée « S4 » (commune) en Ontario, et « S1 » (sévèrement en péril) au Québec.