Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le carex des sables au Canada

logo du COSEPAC

COSEPAC
Résumé

Carex des sables
Carex sabulosa

Information sur l’espèce

Le carex des sables (Carex sabulosa) est une plante cespiteuse vivace à longs rhizomes. Les tiges, d’une longueur de 15 à 35 cm, sont fragiles et tombantes; la tête portant des fruits matures touche souvent le sol. Les feuilles, d’une largeur de 1 à 3,5 mm, sont épaisses à la base, de couleur gris-vert et aplaties avec des bordures s’enroulant vers l’intérieur. Les feuilles ont une gaine violacée et la plupart sont plus courtes que la tige. L’inflorescence, de 2 à 5 cm de longueur, est constituée de 3 à 5 épis. L’épi terminal, en forme de massue, porte des fleurs femelles positionnées au-dessus des fleurs mâles, tandis que les épis latéraux ne portent que des fleurs femelles.

 

Répartition

En Amérique du Nord, le Carex sabulosa occupe quatre secteurs du sud-ouest du Yukon et un secteur du centre de l’Alaska. On trouve d’autres populations disjointes en Asie centrale, à plus de 3 000 km de distance. Au Canada, on a récemment confirmé la présence du Carex sabulosa au Yukon dans la réserve de parc national Kluane près des rivières Kaskawulsh et Dezadeash, dans deux localités situées le long de la rivière Takhini et dans deux autres près du village de Carcross. Une quatrième occurrence, à la baie Christmas du lac Kluane, n’a pu être confirmée et est considérée comme historique.

 

Habitat

Le Carex sabulosa pousse sur des dunes de sable semi-stabilisées et actives, où il est souvent la seule espèce visible. Il peut être associé aux espèces suivantes : Elymus calderii, Artemisia alaskana, A. campestris, Aster sibiricus, Bromus pumpellianus, Calamagrostis purpurascens, Equisetum arvense, Festuca saximontana, Kobresia myosuroides, Lupinus kuschei, Oxytropis campestris, Pinus contorta, Populus balsamifera, Polemonium pulcherrimum, Silene acaulis et Solidago simplex.

 

Biologie

La biologie du Carex sabulosa n’a jamais été étudiée. Par contre, il ne fait aucun doute que l’espèce résiste à des vents violents et desséchants. Le Carex sabulosa se reproduit par des graines et des rhizomes.

 

Taille et tendances des populations

On a récemment signalé la présence du Carex sabulosa au sein de cinq systèmes dunaires situés dans trois secteurs du Yukon. En 2003, une recherche a été entreprise dans le but de retrouver une localité historique, mais sans succès.

Le plus grand système dunaire du sud du Yukon, qui couvre près de 40 ha, se trouve près de la confluence des rivières Kaskawulsh et Dezadeash, dans le parc national Kluane. Le nombre estimé de ramets présents à ce site est de trois à quatre millions. Les systèmes dunaires de Carcross abritent entre 38 000 et 196 000 ramets, sur une superficie de 4,8 à 13,1 ha, tandis que les systèmes dunaires de la rivière Takhini comptent entre 168 000 et 294 000 ramets sur une superficie de 8,4 à 9,6 ha.

Toutes les populations, sauf celles des deux systèmes dunaires de Carcross, sont probablement demeurées stables au cours des dernières années, puisque les dunes ont peu évolué durant cette période. Dans les systèmes dunaires de Carcross, des clones de Carex sabulosa ont probablement disparu au cours des dernières années à cause de la diminution de la taille des systèmes et de la circulation de véhicules récréatifs.

 

Facteurs limitatifs et menaces

L’évolution naturelle des systèmes dunaires constitue la plus grande menace susceptible de compromettre la survie des populations de Carex sabulosa, en particulier dans les dunes des rivières Kaskawulsh et Dezadeash. Les changements climatiques affectant les glaciers, et par conséquent la vélocité des vents, pourraient altérer sérieusement ces systèmes dunaires, notamment au niveau des stades de succession.

La menace de perturbations causées par les véhicules récréatifs est une préoccupation à la rivière Takhini (dunes sud) et dans les systèmes dunaires de Carcross. Certains clones de Carex sabulosa dans ces localités sont menacés par une circulation intensive, qui compacte le sable et détruit les clones.

Dans les dunes de la route du Klondike près de Carcross, la construction d’un grand hôtel et d’un complexe de villégiature, dont l’achèvement est prévu pour 2006, constitue une menace imminente. Cet aménagement risque en effet de modifier la trajectoire des vents ou le charriage du sable ainsi que la stabilisation des dunes à cet endroit, et s’accompagnera certainement d’une invasion de végétaux. Les arrêts touristiques réguliers prévus à Carcross sur le chemin de fer de White Pass, qui ont été planifiés dans le cadre de récentes initiatives des gouvernements fédéral et territorial visant à stimuler la croissance économique et le tourisme dans la région en 2006, se traduiront par une intensification de l’exploitation des dunes à des fins récréatives.

 

Importance de l’espèce

Le Carex sabulosa occupe un écosystème de dunes de sable qui se fait rare au Yukon et au Canada. Les localités pouvant accueillir cette plante sont peu nombreuses; la plante est donc rare. En outre, les populations pourraient revêtir un intérêt particulier sur le plan génétique, car elles se trouvent à la périphérie est d’une aire de répartition qui s’étend depuis l’Asie centrale jusqu’au sud-ouest du Yukon. On trouve ce carex sur des terres administrées par les Autochtones dans le territoire du Yukon. Aucune référence à cette espèce n’a été trouvée dans une importante base de données d’ethnobotanique, mais d’autres espèces de carex sont largement utilisées par des peuples autochtones de l’Amérique du Nord.

 

Protection actuelle ou autres désignations de statut

Au Canada, le Carex sabulosa est protégé dans la réserve de parc national Kluane; le système dunaire de la rivière Takhini sera protégé dans le parc territorial de Kusawa proposé. Ailleurs, l’espèce pousse dans le territoire domanial où elle ne pourra être protégée en vertu de la Loi sur les espèces en péril que sur décret spécial du gouvernement fédéral.