Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le carex des sables au Canada

Rapport de situation du COSEPAC
sur le
carex des sables
Carex sabulosa
au Canada
2005

Information sur l'espèce

Nom et classification

Nom scientifique :

Carex sabulosa Turczaninow ex Kunth

Synonymes :

Carex leiophylla Mackenzie;
Carex sabulosa ssp. leiophylla (Mackenzie) A.E. Porsild

Nom commun :

Carex des sables

Famille :

Cypéracées (famille des carex)

Grand groupe végétal :

Plantes monocotylédones phanérogames


Description

Le carex des sables, Carex sabulosa, appartient à un genre comptant environ 2 000 espèces (Ball et Reznicek, 2002). On trouve 105 espèces du genre Carex au Yukon et 275 au Canada (Scoggan, 1978; Cody, 2000).

Le Carex sabulosa est une plante cespiteuse vivace à longs rhizomes (figures 1 et 2; Cody, 2000). Les tiges, d’une longueur de 15 à 35 cm, sont fragiles et tombantes; la tête portant des fruits matures touche souvent le sol. Les feuilles, d’une largeur de 1 à 3,5 mm, sont épaisses à la base, de couleur gris-vert et aplaties avec des bordures enroulées vers l’intérieur. Elles s’effilent et l’extrémité se termine en pointe. Les feuilles ont une longue gaine violacée, généralement souterraine. La plupart des feuilles sont plus courtes que la tige. L’inflorescence, de 2 à 5 cm de longueur, est constituée de 3 à 5 épis. L’épi terminal, en forme de massue, porte des fleurs femelles positionnées au-dessus des fleurs mâles, tandis que les épis latéraux ne portent que des fleurs femelles. Les épis latéraux peuvent être regroupés ou séparés dans le bas de la plante. Ils ont une tige rigide, courte et dressée, mais certains n’ont pas de tige. Les écailles femelles sont ovées-lancéolées, aiguës à acuminées, aussi longues que les périgynes, de couleur noir violacé avec une nervure médiane plus pâle et des bordures hyalines. Les périgynes, de 4 à 5 mm de longueur, sont ovés à suborbiculaires, de couleur vert jaunâtre, marbrés de brun et stipités avec des becs bidentés marqués de brun d’environ 1 mm de longueur. La plante porte trois stigmates.

Le Carex sabulosa a été décrit pour la première fois en 1837 à partir d’un spécimen recueilli en Asie centrale, près du lac Baïkal. En Amérique du Nord, les premiers spécimens de Carex sabulosa ont d’abord été identifiés comme appartenant à l’espèce C. leiophylla Mackenzie (Murray, 2002). Plus tard, l’espèce a été considérée comme un synonyme de C. sabulosa par Raymond (1965). Porsild (1966) a proposé la combinaison Carex sabulosa ssp. leiophylla (Mackenzie) A.E. Porsild, en se fondant sur des différences mineures entre les plantes d’Asie et d’Amérique du Nord. Dans un récent traitement du genre Carex de la Flora of North America, Murray (2002) a classé la sous-espèce leiophylla comme un synonyme de C. sabulosa, jugeant que la population nord-américaine se trouve « bel et bien à l’intérieur des limites de variabilité du C. sabulosa d’Asie ».

Le Carex sabulosa se distingue des autres espèces de carex du Yukon par les caractéristiques suivantes : présence d’au moins quelques épis latéraux à tiges; périgynes glabres, étalés à ascendants et à becs dentés; absence de gaines foliaires septées-noduleuses (Welsh, 1974); gaines foliaires longues, rougeâtres et majoritairement enfouies; feuilles basilaires généralement enroulées.


Figure 1 : Illustration d’un Carex sabulosa

Figure 1 : Illustration d’un Carex sabulosa.

Dessin de l’apparence générale : Cody (2000), reproduit avec permission; dessin des périgynes et des écailles : Lora May Richards, Douglas Ecological Consultants Ltd.


Figure 2 : Un Carex sabulosa dans les dunes sud de la rivière Takhini

Figure 2 : Un Carex sabulosa dans les dunes sud de la rivière Takhini.

Photo : S.J. Smith, Douglas Ecological Consultants Ltd.