Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique sur les communications et l'image de marque.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement du chabot pygmée (proposition)


10. Conflits et difficultés prévus

Le chabot pygmé, à l'heure actuelle, n'a que peu de valeur économique, voire aucune, et il est peu probable que des changements surviennent à ce chapitre. Par contre, il y a d'autres intérêts publics, privés et commerciaux dans le bassin hydrographique où vit cette espèce. Parmi ces intérêts, mentionnons les prélèvements d'eau, des routes, des travaux d'aménagement des propriétés à des fins récréatives, résidentielles et commerciales. Il est possible que l'atténuation des menaces pesant sur le chabot entre en conflit avec certains des intérêts susmentionnés. Le rétablissement de l'espèce nécessitera, par conséquent, l'application continue de mesures d'intendance, une prise de décisions efficace et des travaux de recherche précis à long terme. Il importe de comprendre que nombre des menaces pesant sur le chabot pygmé peuvent être réduites, mais non éliminées.

10.1 Impacts potentiels de la gestion sur d'autres espèces

Bien qu'on ne trouve le chabot pygmé que dans un seul bassin hydrographique, l'introduction de cette espèce dans d'autres bassins hydrographiques n'est pas recommandée. On ignore également si l'introduction est même possible ailleurs, étant donné que les conditions précises ayant cours dans l'habitat et qui ont permis l'évolution d'un chabot pélagique semblent n'être apparues qu'à deux reprises (c.-à-d. dans les lacs Cultus et Washington).

Il est peu probable que les efforts de rétablissement du chabot pygmé aient un effet négatif important sur d'autres espèces de poissons ou d'animaux sauvages indigènes du lac Cultus. Par exemple, on ne connaît pas l'impact qu'a le chabot pygmé sur l'abondance d'espèces de poissons résidentes et anadromes, mais on ne croit pas qu'il soit substantiel. L'augmentation des effectifs de l'espèce n'est pas recommandée, et la protection des habitats du chabot pygmé devrait profiter à d'autres espèces également.

On a observé que la gestion du saumon rouge du lac Cultus peut avoir des répercussions sur le chabot pygmé et vice versa, puisque les espèces ont des proies et des prédateurs similaires. Il faut coordonner la gestion des deux espèces et suivre les résultats pour faire en sorte que les buts et les mesures prises pour chaque espèce n'entrent pas en conflit.