Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le marsouin commun au Canada - Mise à jour

Résumé du rapport de situation

Dans tous les secteurs de l’aire de répartition de cette espèce, la mort accidentelle (les prises accessoires) dans les pêches commerciales constitue la menace la plus grave. Les prises accessoires sont survenues principalement dans les pêches aux poissons de fond avec des filets maillants même si leur ampleur a diminué au cours des dernières années, surtout grâce à des mesures de conservation visant à promouvoir le rétablissement des stocks de poissons. Les menaces potentielles envers l’espèce proviennent de la modification anthropogénique de l’habitat, même si la portée de cette menace aura une incidence moins directe que la mort attribuable aux prises accessoires.

Il n’existe pas d’estimation de l’abondance totale ni de la mortalité par prises accessoires dans les régions de Terre-Neuve-et-Labradoret du golfe du Saint-Laurent, mais des estimations partielles de l’abondance ont été produites pour cette dernière (en 1995-1996).

La plupart des renseignements portant sur cette espèce dans l’est du Canada concernent la sous-population la plus méridionale dans la baie de Fundy. Il existe une estimation actuelle de l’abondance et une série chronologique décennale des estimations de prises accessoires pour cette sous-population. Plusieurs estimations antérieures de l’abondance ont été effectuées, mais ces relevés ne couvraient pas des secteurs comparables, si bien qu’il n’est pas possible d’en tirer une tendance.Au cours des années 1990, des prises accessoires importantes (se chiffrant par milliers) se sont produites dans les aires américaines et canadiennes de cette sous-population. Ces prises ont stimulé plusieurs initiatives de gestion, principalement dans les eaux américaines, en vue de ramener les prises accessoires à des niveaux viables. En outre, les prises accessoires de marsouins ont diminué à la suite de la mise en œuvre de mesures de gestion destinées à promouvoir le rétablissement des stocks épuisés de poissons de fond dans la baie de Fundy et le golfe du Maine. Les niveaux actuels de prises accessoires sont inférieurs aux limites acceptables en vertu de la Marine Mammal Protection Act des États-Unis et ont été réduits au point que la sous-population de la baie de Fundy et du golfe du Maine a été retirée de la liste des espèces candidates en vertu de la Endangered Species Act aux États-Unis. Une récente analyse de la viabilité de la population révèle que les niveaux actuels des prises accessoires posent peu, voire pas, de menaces à la viabilité future de cette sous-population.

Les prises accessoires de marsouins communs augmenteront considérablement au moment de l’éventuel rétablissement des stocks de poissons de fond, et aussi avec l’expansion des pêches au filet maillant dans l’est du Canada. Des mesures de gestion existent en vertu de la législation américaine pour veiller à ce que les futures prises accessoires dans les pêches américaines ne mettent pas en danger la sous-population de la baie de Fundy et du golfe du Maine, mais aucune mesure semblable n’existe dans la loi canadienne.

Pour s’assurer que les prises accessoires futures ne mettent pas en péril les marsouins communs dans l’est du Canada, il faudrait disposer des renseignements scientifiques suivants, surtout pour le golfe du Saint-Laurent et Terre-Neuve-et-Labrador:

  1. des estimations impartiales de l’abondance;
  2. des estimations impartiales de l’ampleur des prises accessoires, provenant d’un programme d’observations indépendantes;
  3. une meilleure compréhension de la structure des populations et des taux de dispersion.