Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le marsouin commun au Canada - Mise à jour

Information sur l'espèce

Nom et classification

Le nom scientifique accepté du marsouin commun est Phocoena phocoena (Linnaeus, 1758). Les noms communs français et anglais sont respectivement « marsouin commun » et « harbour porpoise », même si l’espèce peut parfois être appelée « pourcil » le long de la côte nord du golfe du Saint-Laurent (Laurin, 1976). La variation géographique des fréquences des haplotypes mitochondriaux et de la morphologie crânienne appuie la désignation de plusieurs sous-espèces (Read, 1999). La sous-espèce présente le long de la côte de l’Atlantique du Canada est P. p. phocoena et celle présente le long de la côte du Pacifique, P. p. vomerina.


Description morphologique

Les marsouins communs figurent parmi les plus petits cétacés et, dans l’est du Canada, très peu d’individus dépassent 1,70 m de longueur totale. L’espèce est sexuellement dimorphe. Dans la baie de Fundy, les femelles atteignent environ 160 cm et 65 kg, comparativement à 145 cm et 50 kg pour les mâles (Read et Tolley, 1997). On constate un dimorphisme semblable à Terre-Neuve-et-Labrador, où les femelles atteignent respectivement une taille et un poids de 156 cm et 62 kg tandis que les mâles atteignent 143 cm et 49 kg (Richardson, 1992).

Comme tous les Phocoénidés, les marsouins communs possèdent une tête ronde dépourvue de rostre externe ou de bec. Leur corps trapu se termine en pointe vers une gorge aplatie latéralement juste avant les nageoires caudales. Une petite nageoire dorsale triangulaire est située à peu près au milieu du dos. La lisière principale de la nageoire est doublée de petites protubérances en saillie, appelées tubercules. Les ailerons pointus relativement petits sont situés derrière et sous l’angle du museau.


Figure 1. Marsouin commun relâché d’un parc à harengs dans la baie de Fundy, Canada.

Marsouin commun

Photo : avec la permission du Centre de recherche sur la vie marine de Grand Manan.

Koopman et Gaskin (1994) fournissent une description détaillée du modèle de pigmentation de cette espèce. Une cape noire recouvre les surfaces dorsales et latérales, bien que son étendue varie considérablement chez les individus et les populations. Les flancs sont d’un blanc gris moucheté qui disparaît vers une surface ventrale pratiquement blanche. Les individus peuvent présenter des yeux foncés, un menton et des taches sur les lèvres. Des rayures foncées simples ou multiples peuvent partir de l’angle du museau vers l’insertion antérieure des ailerons.