Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le cisco à nageoires noires au Canada - Mise à jour

Facteurs limitatifs et menaces

Parmi les causes connues du déclin du cisco à nageoires noires dans les Grands Lacs, on compte la surexploitation par les pêches commerciales et la prédation par la grande lamproie marine (Smith, 1964; Berst et Spangler, 1972; Lawrie et Rahrer, 1972; Christie, 1972). En outre, Smith (1964) a avancé que la disparition de l’espèce dans le lac Michigan aurait été causée par l’hybridation introgressive avec le C. artedii. La prise accessoire de ciscos à nageoires noires qui se poursuit dans les filets de pêche commerciaux au grand corégone du lac Nipigon pourrait avoir des effets néfastes à long terme sur les populations de l’espèce dans ce lac, mais on manque de données pour quantifier ces répercussions.

Il est possible que des espèces introduites, comme le gaspareau (Alosa pseudoharengus) et l’éperlan (Osmerus mordax), soient entrées en compétition pour les ressources alimentaires avec les populations de ciscos de profondeur dans le lac Huron (Berst et Spangler, 1972; Christie, 1972). Cette menace, conjuguée à la prédation potentielle par la grande lamproie marine, pourrait compromettre les chances de rétablissement des dernières populations de ciscos d’eau profonde des Grands Lacs, populations qui comptaient peut-être autrefois le cisco à nageoires noires. L’éperlan a probablement des répercussions sur les populations de ciscos à nageoires noires du lac Nipigon.