Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le cisco à nageoires noires au Canada - Mise à jour

Habitat

Besoins en matière d’habitat

Tel que mentionné dans le rapport de situation de 1988 (Parker, 1988), il existe peu d’information sur l’habitat du cisco à nageoires noires. On estime que le cisco à nageoires noires vivait en eaux plus profondes que la plupart des autres espèces de ciscos des Grands Lacs (Scott et Crossman, 1973). L’espèce a été capturée à 183 m de profondeur dans le lac Huron (Koelz, 1929). Clarke et Todd (1980) rapportent que le cisco à nageoires noires vivait à des profondeurs de 90 à 160 m dans les lacs Huron et Michigan. Dymond (1926) indique que, dans le lac Nipigon, l’espèce a été capturée à des profondeurs atteignant 104 m, mais était commune à de moindres profondeurs (37 m) en été. On a également capturé des individus dans ce lac à des profondeurs variant entre 10 et 50 m (R. Salmon, MRNO, comm. pers., 2003). Les données recueillies dans la rivière Little Jackfish, un affluent du lac Nipigon, laissent présumer que certains individus vivent à de moindres profondeurs que dans les lacs (UMA, 1987). Dans la rivière Ogoki, un affluent de la rivière Albany, on a capturé des individus en été et en automne à des profondeurs de 1 à 13 m sur un substrat composé de roche-mère/vase, de gravier/vase ou de vase pure (D. Stanley, comm. pers., 2005).


Tendances en matière d’habitat

On sait peu de choses sur les tendances des habitats dans les profondeurs des Grands Lacs et du lac Nipigon; cependant, l’habitat d’eaux profondes privilégié par le cisco à nageoires noires a probablement peu changé (Berst et Spangler, 1973).


Protection et propriété

Les Grands Lacs et le lac Nipigon sont des propriétés publiques, et tous les habitats des poissons dans ces lacs sont protégés en vertu de la Loi sur les pêches fédérale.