Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur le marsouin commun (population de l’océan Pacifique) au Canada – Mise à jour

Répartition

L’aire de répartition du marsouin commun est formée des zones côtières des eaux tempérées et subarctiques de l’hémisphère Nord; on note aussi plusieurs mentions dans les eaux de l’Arctique canadien (Bree et al., 1977; Gaskin, 1992). Dans l’Ouest canadien, on trouve le marsouin commun dans les eaux côtières du Pacifique (Cowan et Guiguet, 1965; Pike et MacAskie, 1969; Baird et Guenther, 1995), sauf dans quelques fjords et bras de mer profonds (figure 2). Les marsouins communs fréquentent le littoral toute l’année, et rien ne porte à croire qu’ils effectuent des migrations (Baird et Guenther, 1995). Toutefois, peu d’efforts ont été déployés pour étudier l’espèce ailleurs qu’au sud du détroit de Georgia et dans le détroit de Juan de Fuca.

Figure 2. Répartition des mentions d'observations, d'échouages et de morts accidentelles de marsouins communs en Colombie-Britannique. Les mentions des échouages et des morts accidentelles sont tirées du programme sur les baleines et les dauphins échoués (Stranded Whale and Dolphin Program) de la Colombie-Britannique. Celles des observations ont été compilées par le groupe de recherche sur les mammifères marins (Marine Mammal Research Group) de Victoria, en Colombie-Britannique (voir les ouvrages cités dans le présent rapport). Les efforts de collecte de données sont extrêmement hétérogènes; c'est pourquoi la distribution des mentions n'indique pas nécessairement la réelle abondance relative du marsouin commun. Carte aimablement communiquée par Ellen Hines, de la University of Victoria.

Figure 2. Répartition des mentions d’observations, d’échouages et de morts accidentelles de marsouins communs en Colombie-Britannique. Les mentions des échouages et des morts accidentelles sont tirées du programme sur les baleines et les dauphins échoués (Stranded Whale and Dolphin Program) de la Colombie-Britannique. Celles des observations ont été compilées par le groupe de recherche sur les mammifères marins (Marine Mammal Research Group) de Victoria, en Colombie-Britannique (voir les ouvrages cités dans le présent rapport). Les efforts de collecte de données sont extrêmement hétérogènes; c’est pourquoi la distribution des mentions n’indique pas nécessairement la réelle abondance relative du marsouin commun. Carte aimablement communiquée par Ellen Hines, de la University of Victoria.