Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Évaluation et Rapport de situation du COSEPAC sur l'ntosthodon rouilleux (Entosthodon rubiginosus) au Canada

Protection actuelle ou autres désignations

Aucune loi, réglementation, règle coutumière ou circonstance particulière ne protège actuellement les populations canadiennes d’Entosthodon rubiginosus

En Colombie-Britannique, on a attribué à l’espèce les cotes G2G3 à l’échelle mondiale et S1 à l’échelle de la province, et elle figure sur la liste rouge des espèces ou sous-espèces indigènes considérées, ou susceptibles d’être considérées, comme disparues du pays (extirpated), en voie de disparition (endangered) ou menacées (threatened) (BC Species and Ecosystem Explorer, 2003; Ryan, 1996).

À l’échelle mondiale, le Montana Natural Heritage Program (2002) et NatureServe Explorer (2002) ont attribué à l’espèce la cote G1G3, qui signifie qu’elle se situe entre « très fortement menacée (critically imperiled), en raison de son extrême rareté et/ou d’autres facteurs qui risquent fortement de la faire disparaître » et « vulnérable (vulnerable) en raison de sa rareté ou de son aire restreinte et/ou d’autres facteurs, bien qu’elle puisse être abondante dans certains de ses sites ». À l’échelle du Montana, le Montana Natural Heritage Program (2002) a attribué à l’espèce la cote SH, (H = Historical, ce qui signifie que l’espèce n’est connue que par des enregistrements qui remontent à plus de 50 ans, mais qu’elle pourrait encore être retrouvée). Dans le cadre d’un vaste plan de conservation des écosystèmes du haut Missouri, de la Yellowstone et du haut Columbia (MOYOCO), visant le Montana, le nord du Wyoming et une partie de l’ouest du Dakota du Nord, on a attribué à l’Entosthodon rubiginosus la cote G2G3 (U.S. Fish and Wildlife Service, 2000).