Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de l'oponce de l'Est (Opuntia humifusa) au Canada

8. Désignation de l'habitat essentiel

L'habitat essentiel de l'oponce de l'Est est délimité pour trois populations indigènes existantes : deux au parc national de la Pointe Pelée et une à la réserve naturelle provinciale de la Pointe Fish sur l'île Pelée.

8.1 Approches utilisées dans la désignation de l'habitat essentiel

L'habitat essentiel de l'oponce de l'Est a été délimité en fonction des communautés végétales où l'espèce vit naturellement indiquées dans la classification écologique des terres (CET). Toutefois, la répartition spatiale et la superficie de chaque communauté végétale ne sont pas stables. En effet, ces communautés végétales sont établies le long d'un littoral dynamique où les régimes de perturbations naturelles entraînent leur déplacement dans le temps et l'espace. L'approche fondée sur les milieux occupés par l'espèce a été utilisée pour délimiter l'habitat essentiel de l'espèce dans les milieux dégradés et dans les milieux de succession secondaire où la végétation a atteint un stade ne fournissant plus les conditions optimales de croissance à l'oponce de l'Est. Il sera donc possible d'entreprendre des travaux de rétablissement de l'habitat de l'espèce plutôt que de conservation du milieu actuel qui risque éventuellement de ne plus convenir à l'oponce.

Des améliorations seront apportées aux descriptions de l'habitat essentiel de l'oponce de l'Est et aux cartes délimitant les zones d'habitat essentiel à mesure que de nouvelles informations ou des méthodes plus efficaces de désignation de l'habitat essentiel seront disponibles.

8.2 Cartes de l'habitat essentiel de l'oponce de l'Est

Dans le but de prévenir tout risque de cueillette de l'espèce, l'emplacement précis des zones d'habitat essentiel de l'oponce de l'Est ne sera pas divulgué dans le présent programme de rétablissement, ni dans le plan d'action connexe. Sur recommandation de l'équipe de rétablissement, de l'organisme responsable en vertu de la LEP et du président du COSEPAC, l'emplacement géographique précis de l'habitat essentiel ne sera pas présenté dans le programme de rétablissement afin de protéger l'espèce contre la récolte et la destruction délibérée des individus et de leur habitat.

Les cartes délimitant l'habitat essentiel de l'oponce de l'Est dans le parc national de la Pointe Pelée sont conservées au parc national, à Leamington, en Ontario, et au centre de services de Parcs Canada à Cornwall, en Ontario. Les cartes des communautés végétales définies par la CET et celles indiquant l'emplacement de toutes les occurrences de l'oponce de l'Est à la réserve naturelle provinciale de la Pointe Fish sont conservées au bureau de la zone sud ouest de Parcs Ontario, à London, en Ontario.

8.3 Habitat essentiel à l'intérieur du parc national de la Pointe Pelée

Dans les limites du parc national de la Pointe Pelée, comme l'indique la carte 40G/15 (7e édition, impression 2001) du système national de référence cartographique (SNRC), une partie de l'habitat essentiel de l'oponce de l'Est est constituée des trois communautés végétales de succession primaire des savanes des flèches de sable du lac Érié (CET) où pousse actuellement l'oponce de l'Est de ce site (Lee et al. 1998, Lee 2004, Dougan & Associates 2007). Il s'agit des communautés végétales suivantes:

  • herbaçaies dunaires à graminoïdes, type à barbon à balais, à panic raide et à ammophile à ligule courte,
  • arbustaies dunaires à ptéléa trifolié
  • arboraies dunaires à genévrier de Virginie.

Les autres parcelles de l'habitat essentiel de l'espèce sont définies par un cercle ayant un rayon de 25 m à partir du centre de chacun des deux microsites d'oponces de l'Est suivants:

  • ceux se trouvant dans les communautés végétales de succession secondaire de la CET qui sont des savanes des flèches de sable du lac Érié dégradées;
  • ceux se trouvant dans les sites où l'espèce s'est maintenue en présence de conditions de croissance subobtimales, de sorte que l'oponce est considéré comme une relique.

Le rayon de 25 m utilisé vise à réduire au minimum l'ombre qui pourrait affecter les sites de l'oponce de l'Est si de nouvelles infrastructures étaient aménagées, car la croissance optimale de l'espèce nécessite une luminosité de 50 à 70 %.

8.4 Habitat essentiel dans la réserve naturelle provinciale de la Pointe Fish

Dans la réserve naturelle provinciale de la Pointe Fish, comme l'indique la carte 40G/15 du SNRC, l'habitat essentiel de l'oponce de l'Est englobe toute la zone comprise dans l'arboraie dunaire à genévrier de Virginie, communauté végétale de succession primaire des savanes des flèches de sable du lac Érié (CET) où pousse actuellement l'oponce de l'Est de ce site (Lee et al. 1998, Lee, 2004, Dobbyn, 2006).

8.5 Parcelles de l'habitat occupé exclues de l'habitat essentiel de l'espèce

Les éléments anthropiques existants, tels que stationnements, routes, sentiers, allées piétonnières, cimetières et champs d'épuration, entre autres, sont exclus de l'habitat essentiel de l'oponce de l'Est, car ils ne conviennent pas à la croissance de l'espèce. Les microsites où l'oponce de l'Est a été planté ou transplanté, les sites non validés et les sites dont l'emplacement exact ou l'origine est incertain ne constituent pas un habitat essentiel. Dans le parc national de la Pointe Pelée, deux sites appartiennent à cette catégorie. Une description détaillée de l'emplacement de ces deux sites est conservée au parc national de la Pointe Pelée. Ailleurs, il a été déterminé que l'oponce de l'Est existant a été planté aux endroits suivants:

  • parc provincial Rondeau, municipalité de Chatham-Kent;
  • cimetière du canton de Howard, municipalité de Chatham-Kent;
  • pointe Turkey, comté de Norfolk;
  • cordon littoral méridional du marais du ruisseau Big, Port Rowan, comté de Norfolk;
  • cimetière du canton de Harwich, municipalité de Chatham-Kent;
  • divers jardins privés dans toute l'aire de répartition.

Aucun secteur de la pointe Long n'est désigné comme habitat essentiel étant donné que les renseignements sur les emplacements sont imprécis et ne peuvent être vérifiés.