Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Programme de rétablissement de l'oponce de l'Est (Opuntia humifusa) au Canada

Annexe 1 : Effets sur l'environnement et les autres espèces

L'écosystème des savanes des flèches de sable du lac Érié, où vit l'oponce de l'Est, compte parmi les écosystèmes terrestres les plus rares et les plus menacés de l'Amérique du Nord. Cet écosystème soutient un grand nombre d'espèces, notamment 40 autres espèces en péril à l'échelle provinciale ou nationale.

Les impacts des approches et des stratégies générales de rétablissement de l'oponce de l'Est sur les autres espèces des savanes des flèches de sable du lac Érié devraient être nuls ou bénéfiques. Les effets négatifs sur l'environnement découlant de ce programme se limiteront probablement à l'utilisation de techniques de gestion de la végétation. Les modifications apportées à l'habitat afin d'en améliorer la qualité pour l'oponce de l'Est pourraient avoir des effets néfastes sur d'autres espèces, mais on pourra les atténuer en prenant des mesures adéquates. C'est le cas notamment des techniques de gestion des feux. Les effets pourraient être les suivants : la perte d'individus, y compris l'oponce de l'Est et d'autres espèces en péril; les dommages causés aux ressources archéologiques; la perte de couvert forestier mature, de fourrés et de zones arborées; la perte de débris ligneux au sol qui constituent un microhabitat important pour de nombreuses espèces des savanes des flèches de sable du lac Érié; l'élimination de la végétation existante si l'on rétablissait l'oponce de l'Est dans les endroits d'où il a disparu; la perturbation des contaminants qui se trouvent dans le sol ainsi que l'incidence sur l'expérience du visiteur en raison des restrictions imposées aux activités hors sentier. Durant les activités de surveillance, le piétinement et les perturbations causées à l'habitat pourraient également provoquer la perte de plants.

Les approches actuellement retenues sont principalement axées sur les recherches, la surveillance et la protection. Les évaluations des menaces pesant sur l'oponce de l'Est permettront de cerner celles qui touchent d'autres espèces. Les mesures de surveillance pourraient inclure des évaluations de l'habitat de l'oponce de l'Est et contribueront ainsi à l'accroissement de nos connaissances sur l'écosystème et les espèces qui lui sont étroitement associées.

De la même façon, les activités d'éducation et de communication sur l'oponce de l'Est incluent généralement la diffusion de renseignements sur l'écosystème et les autres espèces qui y vivent, ce qui est bénéfique pour ces dernières. Les mesures visant à prévenir la cueillette d'oponces pourraient également se révéler avantageuses pour d'autres espèces prisées par les collectionneurs, comme le scinque pentaligne (Plestiodon fasciatus) ou certaines espèces de tortues et de serpents.

Tout programme de gestion de la végétation doit comprendre un suivi pour déterminer le succès des techniques mises en œuvre ainsi que leurs effets sur d'autres espèces, les processus écosystémiques et le milieu. Il sera alors possible de procéder à la gestion adaptée des sites, d'atténuer les impacts sur l'environnement et de corriger et d'améliorer constamment les mesures de rétablissement.